FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

Seen from Space : les réseaux sociaux en Flandre, ce qu'on en dit et ce qu'on en fait

Dimanche 3 Mars 2019


Seen from Space : les réseaux sociaux en Flandre, ce qu'on en dit et ce qu'on en fait
Selon les données 2018 de l’étude Digimeter, 87% des Flamands de 16 ans et plus utilisent mensuellement au moins un réseau social. Cette proportion est pratiquement au maximum chez les moins de 35 ans, mais reste encore appréciable chez les seniors. 

A côté de cela, l’étude a soumis aux répondants six affirmations en rapport avec les réseaux sociaux, en leur demandant de se déclarer plus ou moins d’accord avec elles. Certaines paraissent relativement consensuelles, au sens où les scores obtenus dans les différentes tranches d’âge sont assez proches : c’est le cas de l’attitude par rapport à la vie privée, dont la proportion fluctue entre 53 et 59%, ou l’affirmation selon laquelle les médias sociaux prennent trop de temps, de 53% chez les plus jeunes à 61% chez les 35-44 ans. 

Ce consensus doit pourtant être mis en rapport avec l’utilisation : si un jeune sur deux se dit attentif à la privacy, cela signifie que l’autre moitié ne l’est pas, ou moins. Or cette autre moitié est également active sur les réseaux sociaux. La corrélation est d’ailleurs inverse entre l’utilisation de ces réseaux et l’intérêt pour la vie privée. C’est unique, car justement l’accord avec d’autres affirmations comme « la crainte de passer à côté de nouvelles et d’événements » ou « rester au courant de ce qui se passe » est lui étroitement corrélé à l’usage plus ou moins intensif des réseaux sociaux et décline donc parfois fortement avec l’âge. 

L’affirmation « je ne peux passer un jour sans » est la moins plébiscitée : 26% d’accord, avec un écart important, de 34% chez les 16-24 ans à 17% chez les 55-64 ans. Maintenant, il s’agit de déclarations et d’attitudes : même si la sensation de « passer trop de temps sur les réseaux sociaux » a énormément augmenté en Flandre en 2018 par rapport à l’année précédente (34 à 56%), cela ne semble pas avoir un impact sur la fréquentation effective de ces mêmes réseaux. « Guilty pleasure » ?



ARCHIVE / INTELLIGENCE - RESEARCH






INTERVIEW

A quoi ressemble l'Entreprise immortelle de Fons Van Dyck ?

A quoi ressemble l'Entreprise immortelle de Fons Van Dyck ?



DOSSIER  



Michel Van der Poorten (IBM) : « 90% des données disponibles mondialement ont été générées au cours des 24 derniers mois »  


A intervalles réguliers, à l’initiative de Wavemaker Belgium, les équipes de l’agence de GroupM et ses clients se réunissent pour suivre une présentation donnée par un conférencier inspirant. « Le...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Votre stratégie Voice Marketing est-elle prête ?, par Damien D'Ostuni (Innovation & Activation Expert, Wavemaker)   


Le smart speaker offre un nouveau terrain de chasse au cœur même du foyer et à fort potentiel pour les marques. Comment dès lors en tirer profit, sachant que l’interface se contrôle généralement...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Instagram au kilo  


Aujourd'hui, Instagram fédère chaque mois plus d'un milliard d'utilisateurs actifs à travers le monde, dont la moitié a entre 18 et 24 ans. Une cible de choix pour les annonceurs en quête de...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier