Nl
Close

AWARDS

Christine Jean (AG Insurance) : « Le digital joue de mieux en mieux son rôle dans des stratégies de communication holistiques »

Dimanche 21 Octobre 2018

Christine Jean (AG Insurance) : « Le digital joue de mieux en mieux son rôle dans des stratégies de communication holistiques »

Avec Sonja Klein (OMG), Wim Decraene (Frucon) et Alex Thoré (Magis.company), Christine Jean, Head of Marketing, Branding & Media Management chez AG Insurance, faisait partie des quatre présidents de jurys des derniers Mixx Awards de BAM. Nous lui avons demandé comment elle a vécu cette expérience.
 
Les Mixx regroupe quatre compétitions : Media, Innovation, Interface et Digital Communication. Vous avez présidé le jury de cette dernière. Comment se sont déroulés les débats ?
 
Très sereinement, nous nous sommes concentrés sur la valeur des awards des candidats qui sortaient du lot. Nous avions plus de 70 cas à évaluer, ce qui s’annonçait sportif pour une session de débats de trois heures. Grâce au pre-voting individuel, nous nous sommes rendu compte que nous étions parfaitement alignés, malgré notre diversité : agence média, agence créative, régie et annonceur.
 
Qu’est-ce qui distingue les Mixx des autres prix du secteur selon vous ?
 
Contrairement aux palmarès purement créatifs comme les Creative Belgium Awards ou les prix médias comme les AMMA ou encore ceux qui sont spécifiques à une discipline, les Mixx récompensent les campagnes dans leur globalité : pertinence, créativité et résultats. Ils donnent à chacun, la chance de valoriser son travail. Et ils reflètent finalement beaucoup mieux l’impact des campagnes sur les audiences à convaincre.
 
Avez-vous noté une tendance parmi les cases introduits ?
 
Le digital commence à atteindre son niveau de maturité, il joue de mieux en mieux son rôle dans des stratégies de communication holistiques, et chaque dimension ou opportunité de faire rebondir le concept est exploitée. 
 
Que pensez-vous du palmarès ? 
 
Il exprime l’ambition de positionner les Mixx comme un prix de valeur. Il récompense l’excellence et, dans le cas de l’Annonceur de l’Année (décerné à D’Ieteren, ndlr.), il récompense aussi l’exemple à suivre. C’est un palmarès très équilibré. L’unanimité des présidents de jurys en atteste.
 
Avez-vous eu un coup de cœur ?
 

La campagne de Air pour les tondeuses au lithium Black&Decker. Elle montre qu’on peut créer de la relevance pour une marque, même pour un produit aussi ennuyeux qu’une tondeuse. Ce case était aussi très bien construit stratégiquement.
 
Avez-vous un conseil à donner aux participants et aux organisateurs pour la prochaine édition ?
 
Pour les participants, être attentifs aux catégories d’inscription. Si vous la choisissez mal, vous êtes de facto pénalisé, ce qui est dommage. Pour les organisateurs, laisser plus de temps aux jurys pour évaluer tous les cases inscrits. Et peut-être créer une catégorie non profit.


 

Archive / AWARDS