FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

Philippe Biltiau : de la réinvention permanente de l'Executive Master en Digital Marketing & Communication de la Solvay Brussels School et de la BMMA

Samedi 15 Septembre 2018


Philippe Biltiau : de la réinvention permanente de l'Executive Master en Digital Marketing & Communication de la Solvay Brussels School et de la BMMA
Cela fait déjà 27 ans que l’émérite Solvay Brussels School Economics & Management et la BMMA se préoccupent des cadres actifs dans le commerce au sens large, et de leur nécessaire adaptation à ce monde qui change, et ce, au travers de leur Executive Master in Digital Marketing & Communication. Entretien avec Philippe Bilitiau, Directeur Académique de ce programme, proposé par les deux précités, en collaboration avec Havas, La Libre Belgique et OnlySalesJob. 

Quels seraient les éléments distinctifs de ce Master, par rapport à l’offre surabondante de formations dans cette discipline ?

Tout d’abord, sans doute son adaptativité. Nous avons décidé de renouveler l’approche il y a quatre ans. Depuis, chaque année, nous nous remettons continuellement à la page. Nous proposons six modules et les actualisations sont perpétuelles, en phase avec la dynamique du marché.

Comment identifiez-vous les changements pertinents à opérer ?

Par le feedback des participants que nous interrogeons. Ainsi, on a pu entendre qu’il n’y a pas assez de big data dans les contenus : nous sommes passés de deux à trois jours pour répondre aux besoins. Nous avons d’ailleurs de la marge pour cela, car notre Master, et ce serait son deuxième facteur différenciant, est assez long dans le genre : 17 jours !

C’est exceptionnel ?

En volume presté, certainement. Il existe plusieurs programmes de qualité, mais ici avec deux ou trois jours par module, on se donne le temps de creuser les sujets. A noter que vous pouvez compter cinq ou six samedis, ce qui au passage témoigne d’une certaine motivation de la part des inscrits. Et c’est tant mieux pour leur employeur, qui investit pour cette formation.

Nous veillons aussi à un bon équilibre entre les professeurs académiques - des théoriciens dans un sens positif - et les praticiens, acteurs du secteur qui sont exposés au quotidien aux problématiques posées par leurs entreprises clientes. Je suis convaincu que nous avons de belles références issues de ces deux univers.

Comment ce programme évolue-t-il actuellement ?

A deux niveaux. Tout d’abord, sur le plan des cours, nous rééquilibrons le poids du marketing avec celui de la communication. En effet, il s’agit bien d’un Master en digital marketing et communication, qui ne se focalise pas uniquement sur la partie publicitaire. C’est important. Ensuite, certains sujets doivent prendre plus d’importance tels le big data ou la vision future de l’usage de l’intelligence artificielle. Par ailleurs, nous mettons en place ce programme dans la région de Charleroi.

De quoi s’agit-il précisément ?

L’objectif, en réponse à un besoin introduit par un groupe de chefs d’entreprise créé à l’initiative de Paul Magnette, serait d’améliorer la connaissance des techniques de marketing digital dans cette région. Le projet a été introduit en concertation avec l’Université Ouverte et le plan CATCH (Catalysts for Charleroi, ndlr.), et nous sommes en phase de collecte des inscriptions. Si nous sommes sold outà Bruxelles, nous comptons aussi recevoir un retour encourageant à Charleroi !

Plus de détails dans la brochure ici.
 



ARCHIVE / TRAINING&BOOKS






INTERVIEW

Comment Colruyt adopte une approche holistique du multiculturalisme

Comment Colruyt adopte une approche holistique du multiculturalisme



DOSSIER  



CIM NRS 2018 : nos analyses   


En attendant les développements annoncés il y a un an (l’estimation de l’audience par jour des quotidiens, celle de l’audience par numéro des magazines et la mesure de l’audience de marque par la...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Profitability Survey 2017 : la croissance aura été de courte durée pour les agences ACC  


Chaque année, l’Association of Communication Agencies (ACC) rassemble les données financières de ses membres en vue de prendre la température du marché. Le résultat pour 2017 ? Une stagnation de...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Forrester incite les holdings publicitaires à revoir leur business model  


L’entreprenariat créatif peut-il sauver le business model des agences de communication ? Ainsi s’interroge Ted Schadler, VP Principal Analyst chez Forrester, sur le célèbre blog de son employeur,...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier