FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

Seen from Space : MDB Nielsen 1er semestre 2018, les grands écarts

Vendredi 17 Août 2018


Seen from Space : MDB Nielsen 1er semestre 2018, les grands écarts
Notre analyse des investissements offline montre une croissance assez faible : 2% en données courantes entre janvier-juin 2018 et la même période en 2017. 

En complément à cet aperçu général, nous avons établi les contributions des "macro-secteurs" tels que définis dans la pige Nielsen à la croissance générale. Cette contribution est calculée d’une façon très simple : on part de la différence entre la valeur des investissements tous secteurs confondus entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2017 (environ 35 millions d’euros). Puis, groupe économique par groupe économique, on calcule la différence entre les deux périodes et on la relate à l’ensemble. 

Ainsi, le macro-secteur "alimentation" présente une progression de 22 millions en valeur, soit 62% de la différence tous secteurs confondus. A l’inverse, le groupe "transport" totalise 11 millions d’euros en moins sur le premier semestre 2018 par rapport à il y a un an, soit un rapport de -32% par rapport au total général. 

On peut donc constater que les contributions sont très diverses : alimentation (y compris les boissons) et hygiène-beauté tirent résolument la tendance vers le haut. Pendant ce temps, ceux qui ont été récemment de "bons clients" des médias traditionnels tels le transport (incluant l’automobile) et la distribution poussent vers le fond. 

Ce qui frappe ici, c’est que les contributions des secteurs de produits à la croissance sont presque sans rapport avec leur poids dans l’ensemble : le seul macro-secteur où la part de marché et la contribution sont (pratiquement) égales (25%) est celui, très large intitulé "culture, tourisme, loisirs, sports". Attention évidemment, on ne parle pas ici du digital, exclu des données utilisées.



ARCHIVE / INTELLIGENCE - RESEARCH






INTERVIEW

Comment Colruyt adopte une approche holistique du multiculturalisme

Comment Colruyt adopte une approche holistique du multiculturalisme



DOSSIER  



CIM NRS 2018 : nos analyses   


En attendant les développements annoncés il y a un an (l’estimation de l’audience par jour des quotidiens, celle de l’audience par numéro des magazines et la mesure de l’audience de marque par la...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Profitability Survey 2017 : la croissance aura été de courte durée pour les agences ACC  


Chaque année, l’Association of Communication Agencies (ACC) rassemble les données financières de ses membres en vue de prendre la température du marché. Le résultat pour 2017 ? Une stagnation de...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Forrester incite les holdings publicitaires à revoir leur business model  


L’entreprenariat créatif peut-il sauver le business model des agences de communication ? Ainsi s’interroge Ted Schadler, VP Principal Analyst chez Forrester, sur le célèbre blog de son employeur,...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier