Nl
Close

CANNES LIONS 2018

Comment ça s'est passé à Cannes ? Bonne question, par Olaf Meuleman (freelance)

Mercredi 11 Juillet 2018

Comment ça s'est passé à Cannes ? Bonne question, par Olaf Meuleman (freelance)

Alors, c’était comment à Cannes ? Les campagnes étaient intéressantes ? Et les orateurs ? Des questions auxquelles il n’est normalement pas très difficile de répondre. Mais, cette année n’était pas comme les autres. Quand on remporte un Silver et trois Bronze pour trois campagnes différentes, on vit forcément le festival autrement. On fait encore plus la fête, et on commence plus tôt. Pourquoi faut-il que les shortlists soient dévoilées dès 9 heures du matin et que les noms des gagnants filtrent un peu plus tard, vers 12 heures ? Résultat : on a bien du mal à se concentrer sur ce qui se passe au Palais, les yeux davantage rivés sur son téléphone que sur les orateurs, et on quitte les lieux plus tôt que d’habitude. 

Bref, je l’avoue, cette année j’ai vu beaucoup moins de campagnes que lors des éditions précédentes. Mais je ferai de mon mieux pour rattraper mon retard, notamment en suivant attentivement cette newsletter Best of Cannes au cours des prochaines semaines. Qui sait si je ne découvrirai pas encore quelques joyaux cachés ? Car les Gold et Grand Prix, je les connais, bien évidemment. Mais parmi les Silver et les Bronze, on trouve souvent quelques perles rares. Surtout dans les catégories Media, Creative e-Commerce et Digital Craft. 
 
Voici d’ores et déjà cinq coups de cœur parmi les grands gagnants :
 
Exclusive the rainbow. Cette campagne peut se targuer d’avoir raflé 10 Lions, mais je trouve qu’elle aurait bien mérité aussi un Grand Prix. Du divertissement à l’état pur avec un formidable David Schwimmer. Tout à fait loufoque certes, mais cela manque dans la pub. Un talk très drôle et agréable, aussi, évidemment intitulé "Schwimmer the rainbow". Bref, on ne s’en lasse pas.
 
It’s a Tide ad. Un autre grand gagnant, avec six Lions, dont un GP Film et un Titanium.Pour la même raison. Du pur divertissement autour d’un produit classique. Tout simplement génial.
 
This Coke is a FantaS’attaquer à des problèmes complexes d’une façon divertissante, cela reste un défi qui cartonne au festival. Réussir à être encore plus drôle que ceux qui se moquent de vous. S’approprier l’insulte pour en faire un motif d’orgueil. En un mot : une campagne top.
 
The Ticket-Shoe. Une chaussure qui sert de ticket de métro ? Voilà une idée super pratique. Qui plus est, les pompes sont vraiment très sympas. Ça aide. Au final, on a une façon cool de lutter contre la fraude dans les transports publics. 
 
Loving IT. Cette campagne n’a pas reçu toute la considération qu’elle méritait en passant à côté de l’or. Cela dit, trois Silver et trois Bronze, c’est pas si mal ! Pirater le générique d’un film pour le convertir en support publicitaire, voilà une idée tout à fait inédite pour moi. Et c’est du Burger King tout craché, car cette marque au tone-of-voice sans égal demande de telles idées. De quoi rendre jaloux...

Archive / CANNES LIONS 2018