FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

Rapport UMA : L'évolution du c/1000 des médias offline est plus marquée que celle de l'inflation

Mardi 8 Mai 2018


Rapport UMA : L'évolution du c/1000 des médias offline est plus marquée que celle de l'inflation
Le nouveau rapport de l’association des agences médias (UMA) sur l’évolution des coûts de la publicité dans les différents médias offline en Belgique entre 2012 à 2017, indique une hausse plus rapide de l’inflation (+6 %) que des prix de l’espace. Lesquels fluctuent fortement d’une année à l’autre et terminent l’année 2017 à un niveau inchangé par rapport à cinq ans auparavant. En revanche, en ce qui concerne l’évolution du coût aux mille contacts sur la période étudiée, l'UMA pointe une hausse de 9,6% plus marquée que celle de l’inflation en général (+6 %). 

« Ces dernières années, le coût aux mille contacts est tiré vers le haut par tous les médias, et particulièrement par l'affichage et la presse magazine », indique l’UMA. Ces deux médias pointant respectivement à +48% et +41%. Seule exception : la presse quotidienne en 2016 et 2017 (-17%). L’UMA rappelle toutefois que les comparaisons entre différentes années sont rendues difficiles par les modifications apportées aux méthodes de mesure dans différentes études d’audience qui forment la base même des calculs des c/1000. C’est notamment le cas des études CIM Presse et OOH qui ont fortement évolué depuis 2016.
 
L’UMA rappelle également que les conclusions de son rapport peuvent s’éloigner fortement des expériences individuelles des annonceurs : « Ceux-ci peuvent en effet viser des cibles de communication plus précises, utiliser des media-mix très éloignés de la moyenne du marché et bénéficier de prix nets adoucis par des dégressifs importants. Mais les mêmes remarques s’appliquent à l’étude de l’inflation générale des prix : chaque consommateur peut en avoir une expérience différente, liée à son propre panier d’achats. »
 
On notera encore qu’en l’absence de données fiables sur la publicité en ligne pour 2017, l’UMA a décidé d’exclure l’Internet de ce rapport.
 
Le rapport est disponible ici.



ARCHIVE / INTELLIGENCE - RESEARCH






INTERVIEW

Michel Dupont (Transfer) : « Cela ne m'étonnerait pas que les annonceurs supplient un jour TF1 d'accepter leurs spots »

Michel Dupont (Transfer) : « Cela ne m'étonnerait pas que les annonceurs supplient un jour TF1 d'accepter leurs spots »



DOSSIER  



BTOB Awards 2018 : Les campagnes en or et la marque média de l'année  


Le grand vainqueur de l'édition 2018 des BTOB Awards est LDV United qui remporte trois Gold sur les quatre décernés, et un Silver avec ses campagnes "Dare to sponsor" pour Special Olympics et...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2018 : les campagnes en or  


Parmi les 133 campagnes inscrites à l'édition 2018 des Mixx Awards de BAM, les jurys présidés par Christine Jean (AG), Sonja Klein (OMG), Wim Decraene (Frucon) et Alex Thoré (Magis.company) ont...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Re-evaluating Media : de l'impact perçu et réel des médias  


Au début de cette année, Radiocenter, l’organisme de marketing des stations britanniques qui promeut la radio en tant que média commercial, a chargé Ebiquity d'étudier les rapports de force des...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier