FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

Seen from Space : "Pay for the news" - aux Etats-Unis, ça progresse

Samedi 24 Mars 2018


Seen from Space :
En France, le "pure player" payant Mediapart vient de fêter en fanfare ses dix ans, en se félicitant d’être profitable depuis plusieurs années déjà. A ses débuts, il n’était pourtant pas évident que ce modèle de "newsbrand" basé sur la contribution de son audience pourrait prospérer.
 
Aujourd’hui, certains signes donnent à penser que l’information digitale pourrait -au moins en partie - être financée par son public. Aux Etats-Unis, qu’on dit sur ce point en avance sur nous, la tendance "pay for the news", semble même avoir substantiellement progressé ; et ce pourrait n’être qu’un début.
 
Une étude de l’Institut Reuters considère d’ailleurs que c’est parmi les millenials (25-34 ans) et la génération suivante (18-24 ans), donc les générations montantes, que la tendance est la plus appuyée. Sur ces jeunes adultes, les taux de progression sur le "pay for the news" sont absolument époustouflants.
 
Certains y voient une conséquence de l’arrivée au pouvoir de Donald Trump : les américains voudraient y voir plus clair dans l’océan des "fake news". Mais les éditeurs US mettent aussi en avant leurs propres efforts : des offres d’abonnements mieux ciblées, plus souples, qui permettent selon eux de rencontrer l’intérêt des jeunes générations. Ces mêmes jeunes générations qu’au moment du lancement de Mediapart on disait inconditionnelles du "tout gratuit".



ARCHIVE / INTELLIGENCE - RESEARCH






INTERVIEW

Ben Priest (ex Adam & Eve/DDB) : « La plupart des publicités actuelles sont mauvaises, mais il en a toujours été ainsi. »

Ben Priest (ex Adam & Eve/DDB) : « La plupart des publicités actuelles sont mauvaises, mais il en a toujours été ainsi. »



DOSSIER  



BTOB Awards 2018 : Les campagnes en or et la marque média de l'année  


Le grand vainqueur de l'édition 2018 des BTOB Awards est LDV United qui remporte trois Gold sur les quatre décernés, et un Silver avec ses campagnes "Dare to sponsor" pour Special Olympics et...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2018 : les campagnes en or  


Parmi les 133 campagnes inscrites à l'édition 2018 des Mixx Awards de BAM, les jurys présidés par Christine Jean (AG), Sonja Klein (OMG), Wim Decraene (Frucon) et Alex Thoré (Magis.company) ont...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Re-evaluating Media : de l'impact perçu et réel des médias  


Au début de cette année, Radiocenter, l’organisme de marketing des stations britanniques qui promeut la radio en tant que média commercial, a chargé Ebiquity d'étudier les rapports de force des...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier