FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

Jean-Charles della Faille (Bulbme) : « Nous savons que sans application, de nos jours, on ne va pas loin »

Jeudi 15 Mars 2018


Jean-Charles della Faille (Bulbme) :  « Nous savons que sans application, de nos jours, on ne va pas loin »
En septembre dernier, Jean-Charles della Faille (co-fondateur de Van Piperzeel, ancien DC de DDB et Grey, entre autres) annonçait la mise en ligne de Bulbme, une plateforme en ligne dédiée au partage de contenus inspirants et à la transmission d'expériences. Dans un premier temps, elle a été lancée en version alpha en Belgique francophone, afin de tester, valider et affiner son concept, avant de l'étendre à toute la francophonie, et, aujourd'hui, également à la Flandre et aux pays anglo-saxons.
 
Pour ce projet, l'ancien publicitaire a collaboré avec Emmanuel Gervy, consultant IT. Le duo a été rejoint par Clara Martins (par ailleurs Group Managing Director de Miasuki, une marque de mode équestre) pour le développement stratégique et la levée de fonds en devenir. Bref, six mois plus tard, l’heure du premier bilan a sonné.
 
Comment Bulbme est-elle née, et avec quels objectifs et ambitions ?
 
Bulbme a été créée pour centraliser l'inspiration sur Internet. Avant YouTube, il y avait des vidéos partout. Aujourd'hui, quand vous en cherchez une, vous allez en priorité sur le site web d'hébergement de vidéos. Nous voulions faire la même chose avec l'inspiration : créer le réflexe d'aller chercher l'inspiration sur Bulbme, même s'il y en aura toujours partout, sur Internet et dans la vie, et c'est tant mieux !
 
A la veille du lancement des plateformes Nl et Uk, quel bilan tirez-vous jusqu'ici ?
 
En terme de chiffres, nous ne sommes pas très bons, puisque nous avons un peu moins de 2.000 personnes inscrites sur la plateforme. Mais cela progresse chaque jour. Nous pensons d'ailleurs que Bulbme aura plus de succès chez les Anglo-Saxons ou ceux qui ont la même mentalité, dont les Néerlandophones...
 
Outre ces nouvelles langues, vous parlez de quelques modifications apportées. Lesquelles et pourquoi ?
 
Quand nous avons lancé Bulbme, nous avons logiquement voulu tester ce qui marchait et ce qui ne marchait pas. Nous avons eu pas mal de feedback et nous venons aujourd'hui avec une version plus finalisée. Avant, nous fonctionnions sur le modèle de Facebook et Twitter : vous suiviez des gens et ce qu'ils postaient apparaissait sur votre "fil d'inspiration". Désormais, nous allons nous calquer sur le modèle de YouTube: vous allez pouvoir voir tous les contenus sans être inscrit. Par contre, pour interagir, "liker", apporter des contributions et commentaires, là, vous devrez vous inscrire. Par ailleurs, nous avons rajouté des thèmes comme "Environnement", "Politique" ou "Art & Culture". Au total, il y en a 13 aujourd'hui. Les gens pourront donc plus facilement classer leurs contenus, mais aussi en rechercher de nouveaux.
 
Quelle(s) publication(s) vous a/ont le plus inspiré à ce jour ?
 
Des tas de "bulbs" m'ont inspiré, des tas d'autres moins. Une des phrases que j'ai le plus préféré sur Bulbme est celle qui clôturait une vidéo, mais j'ai oublié qui l'avait postée et qui était le type sur la vidéo. En revanche, ce que disait cette phrase c'est : "Si tu veux avoir des opportunités, sois une opportunité". Je trouvais ça assez juste.
 
Comment Bulbme va-t-elle évoluer à court et long terme ?
 
L'évolution à court terme, c'est voir comment ça prend "dans le monde" et de faire une app, car, oui, nous savons que sans application, de nos jours, on ne va pas loin… Ensuite, si nous avons de la traction, nous irons chercher des subsides ou lever des fonds. Pour le moment, nous fonctionnons sur nos fonds propres.



ARCHIVE / TRAINING&BOOKS






INTERVIEW

Ben Priest (ex Adam & Eve/DDB) : « La plupart des publicités actuelles sont mauvaises, mais il en a toujours été ainsi. »

Ben Priest (ex Adam & Eve/DDB) : « La plupart des publicités actuelles sont mauvaises, mais il en a toujours été ainsi. »



DOSSIER  



BTOB Awards 2018 : Les campagnes en or et la marque média de l'année  


Le grand vainqueur de l'édition 2018 des BTOB Awards est LDV United qui remporte trois Gold sur les quatre décernés, et un Silver avec ses campagnes "Dare to sponsor" pour Special Olympics et...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2018 : les campagnes en or  


Parmi les 133 campagnes inscrites à l'édition 2018 des Mixx Awards de BAM, les jurys présidés par Christine Jean (AG), Sonja Klein (OMG), Wim Decraene (Frucon) et Alex Thoré (Magis.company) ont...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Re-evaluating Media : de l'impact perçu et réel des médias  


Au début de cette année, Radiocenter, l’organisme de marketing des stations britanniques qui promeut la radio en tant que média commercial, a chargé Ebiquity d'étudier les rapports de force des...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier