FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

ePrivacy : L'UBA fait part de ses inquiétudes au gouvernement belge

Lundi 12 Mars 2018


ePrivacy : L'UBA fait part de ses inquiétudes au gouvernement belge
Dans un courrier adressé à Alexander De Croo, Vice-Premier ministre et ministre de l’Agenda Digital, les membres de l’Union Belge des Annonceurs font part de leurs « vives inquiétudes » quant au règlement européen relatif à l’ePrivacy. Lequel, aux yeux des annonceurs, est susceptible d’empêcher les entrepreneurs de toucher leurs

consommateurs par le biais des pubs en ligne avec pour autre conséquence « des répercussions involontaires et néfastes sur le paysage médiatique et économique ».
 
En outre, les annonceurs constatent une incompatibilité entre ce projet et le GDPR, donnant naissance à une incertitude juridique. « L’approbation du projet dans sa forme actuelle entraînerait des coûts de mise en conformité en sus de ceux déjà imposés par le GDPR », ajoute l’UBA. De tout quoi, les annonceurs plaident en faveur d’une cohérence accrue entre les deux.
 
« La confiance du consommateur est, en effet, un élément essentiel de la publicité, et son autorisation joue un rôle crucial à cet égard. Le fait d’imposer la forme (par le biais de
paramètres logiciels) et le moment (lors de l’installation) de la demande d’autorisation accroît le risque que celle-ci se réduise, en fin de compte, à une case à sélectionner d’un simple clic. Cela déséquilibrerait complètement l’écosystème en ligne. »
 
L’UBA plaide pour une forme d’auto-régulation : « Nous estimons que le secteur est le mieux placé pour définir les méthodes les plus efficaces pour demander l’autorisation des utilisateurs de leurs sites web, dans le respect des paramètres du GDPR. Les navigateurs et fournisseurs de logiciels internationaux n’ont pas à jouer le rôle de "gardiens" des autorisations. »
 
Les annonceurs pointent également l’étude Data-driven advertising qui démontre que les pubs comportementales et fondées sur les données stimulent la croissance du marché dans son ensemble, et que 70% des Européens sont disposés à partager leurs données de navigateur à des fins publicitaires pour obtenir un accès à du contenu et des services gratuits.



ARCHIVE / ASSOCIATIONS






INTERVIEW

Alex Thoré (Magis Company) : « Ma potion magique, c'est le positivisme et les résultats »

Alex Thoré (Magis Company) : « Ma potion magique, c'est le positivisme et les résultats »



DOSSIER  



Creative Belgium Awards 2018 : le Grand Prix et les 13 campagnes en or  


A l'instar de l'édition 2017, une seule campagne a été couronnée d'un Grand Prix cette année aux Creative Belgium Awards : "Closer than you think" pour Child Focus dans la compétition Media...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


AMMA 2018 : les cases en or  


C'est donc Mindshare qui décroche le titre d'Agence de l'année aux AMMA. L'agence drivée par Gino Baeck (photo) repart également avec le Gold en Best Use of Native & Content pour "Open Kitchen"...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


BOA & BOCA 2018 : les cases en or  


Les Best of Activation ont rendu leur verdict avec cette année, 38 prix décernés. Parallèlement aux BOA, l'ACC et Custo organisaient pour la première fois les Best of Content Awards qui ont eux...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier