Nl
Close

ASSOCIATIONS

GDPR : la charte de l'UBA

Lundi 12 Février 2018

GDPR : la charte de l'UBA

Tenant compte de la complexité et des diverses interprétations du GDPR qui sera d'application en mai prochain, l’Union Belge des Annonceurs a publié une charte d’autorégulation en cinq points, qui met l’accent sur les aspects importants pour la relation du marketer avec le client (sans couvrir tous les aspects de ce règlement).

> Les entreprises sont tenues de traiter les données personnelles en toute transparence. A cette fin, elles s’engagent à informer les consommateurs de manière claire et compréhensible sur les raisons pour lesquelles elles utilisent telles et telles données, sur leur provenance et sur la manière dont elles les traitent. Ces informations doivent être formulées de manière simple et facilement accessibles pour les personnes concernées.
 
> Les consommateurs ont un droit de contrôle sur les données à caractère personnel dont les entreprises disposent à leur sujet. Les données doivent donc être accessibles et les consommateurs doivent pouvoir exercer ces droits. Outre ce droit de consultation et de correction, les consommateurs ont notamment aussi le droit de s’opposer au traitement de leurs données à caractère personnel à des fins de marketing direct, le droit de s'opposer au profilage, le droit à la transférabilité et le droit de faire supprimer leurs données.
 
> Les entreprises s’engagent à respecter scrupuleusement plusieurs principes : conserver uniquement les données nécessaires et pertinentes ; ne pas stocker ni traiter de données "sensibles" sauf si cela s’avère indispensable ; conserver les données à caractère personnel pendant une durée limitée ; veiller à ce que les données personnelles soient exactes et à jour ; et s’assurer que ces données soient toujours traitées de manière sécurisée.
 
> Les entreprises ont l’obligation de demander l’autorisation de conserver et de traiter les données à caractère personnel des enfants, à moins que cela soit prévu dans la législation dans certains cas exceptionnels.
 
> Si les entreprises respectent les points ci-dessus, elles ont le droit de traiter les données à caractère personnel à des fins de marketing direct et afin de fournir un service correct à leurs clients. Elles ont alors un intérêt légitime à récolter les données personnelles de manière légale.

Archive / ASSOCIATIONS