Nl
Close

AWARDS

Damien Lemaire (MM) : « Les annonceurs n'ont probablement pas encore été éduqués à la créativité »

Mercredi 27 Décembre 2017

Damien Lemaire (MM) : « Les annonceurs n'ont probablement pas encore été éduqués à la créativité »

Les nominés aux Media Awards 2018 organisés par RTL et Maison Moderne, sont connus. Rédacteur en chef de Media Marketing Belgique, Damien Lemaire a co-présidé le jury aux côtés de Pascale Kauffman (Directrice Générale d’Apollo Strategists). Nous avons recueilli ses impressions à chaud. 

Quel est votre premier sentiment pour cette édition 2017 des Media Awards ?
 
J’avoue que j’ai été assez surpris par le niveau des créations inscrites. Franchement, je m’attendais à (beaucoup) mieux. Pour un pays notamment connu pour sa bonne santé économique, découvrir des campagnes aussi pauvres est relativement perturbant. 
 
Est-ce l'impression générale de l'ensemble du jury ?
 
Non, mais des jurés non luxembourgeois, certainement. A commencer par Joe La Pompe, qui, par ailleurs, a très vite déniché quelques pompes, ou, en tous cas, des idées qui avaient déjà été pondues par d’autres créatifs, dans d’autres pays… Par contre, nos confrères luxembourgeois semblaient pour leur part assez satisfaits du niveau global. 
 
Maintenant, je ne jette la pierre à personne. Avant de scorer dans les concours créatifs internationaux, la Belgique a également dû apprendre, peaufiner ses stratégies et insights, et acquérir un certain savoir-faire en matière de production. Que ce soit au niveau visuel, audio et audiovisuel, avant le digital, bien entendu. Si nous avons pu le faire, qui plus est avec de maigres moyens, aucune raison que le Luxembourg n’y parvienne pas. D’autant plus que certains créatifs belges n’hésitent pas à traverser la frontière pour partager leurs acquis...
 
La création publicitaire reste faible. Les agences sont-elles responsable de ce constat ?
 
J’espère sincèrement que la raison est plutôt à chercher du côté des annonceurs, qui, contrairement aux belges à nouveau, n’ont probablement pas encore été "éduqués" à la créativité, à oser davantage, à prendre des risques. Et ça, c’est effectivement le boulot des agences...
 
Le coup de coeur du jury a-t-il été unanime?
 
Si ma mémoire est bonne, c’était le coup de coeur d’un juré qui a su bien le défendre et finalement convaincre l’ensemble du jury. Comme quoi tout n’est pas perdu...

Archive / AWARDS