FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

Dans les petits papiers du CIM, par Fred Bouchar (MM)

Jeudi 21 Septembre 2017


Dans les petits papiers du CIM, par Fred Bouchar (MM)
Il n'y a pas si longtemps, septembre était le mois à marquer d'une pierre blanche pour Media Marketing. Une sorte de milestone pour notre département commercial et pour la rédaction, l'occasion de se frotter aux joies des fichiers .xls.
 
Septembre était en effet le mois du CIM Presse.
 
Le CIM Presse ? Oui. Pour les plus jeunes d'entre vous qui n'ont pas connu ce grand moment d'exaltation collective, le CIM Presse était cette étude qui délivrait chaque année les audiences des journaux et des magazines, et accessoirement celles du cinéma. Vous vous en foutez ? Vous avez tort, c'était fun le CIM Presse.
 
Il n'y a pas si longtemps, aux alentours du 15 septembre, c'était à chaque fois la même effervescence, le même barnum : les départements research des agences médias tournaient à plein régime pour être les premiers à sortir LA newsletter dédiée de référence, et les départements commerciaux des éditeurs étaient sur pied de guerre pour évangéliser ces mêmes agences. J'ai même connu un patron de régie assez cinglé pour leur envoyer des pigeons voyageurs avec les audiences de tous ses journaux.
 
Aujourd'hui, la régie en question a disparu, le cinglé est devenu mon associé et le CIM Presse est en stand-by depuis la cuvée 2014-2015… 2014, l'année de la création de Facebook Messenger. Autant dire, une éternité à l'aune de la timeline Internet.
 
Plus de deux ans que le marché ne dispose plus d'audiences sur la presse. Jusque fin 2016, on pouvait toujours se rabattre sur les chiffres de diffusion du CIM, mais si vous cherchez les données 2017, ne cherchez plus : elles ne sont plus disponibles non plus.
 
La bonn nouvelle, c'est qu'un nouveau momentum CIM Presse - avec les audiences et les diffusions - est attendu… "incessamment sous peu", comme on dit quand on ne sait quoi dire de plus précis. Initialement prévue pour le 12 septembre, on croit savoir que la nouvelle étude d'Ipsos devrait encore faire l'objet d'un audit avant sa publication, à la demande de certains éditeurs qui s'inquiètent déjà des résultats de leurs titres et des comparaisons avec la dernière cuvée CIM. Car avec le nouveau CIM Presse devrait aussi ressurgir cette fameuse question existentielle qui agite le marché à chaque changement de méthodo : peut-on comparer ?
 
En revanche, ce qu’on ne peut plus comparer, c’est la position qu’occupait le CIM il y a une vingtaine d’années - à l’époque où la tripartite était considérée comme un laboratoire des nouvelles méthodologies - et sa situation actuelle. « Citez-moi une étude qui donne entière satisfaction au marché ? Nous sommes très mauvais sur la transformation », constate désabusé ce spécialiste des études, fin connaisseur du CIM et de ses rouages. « Nous ne parvenons plus à créer un véritable contexte de collaboration, d’expérimentation et de test. »
 
Quoi qu'il en soit, et bien qu'échaudé par les retards à l'allumage de l'étude Affichage, le DG du CIM, Stef Peeters reste confiant : pour lui, l'étude Presse sortira bien en septembre. Cette semaine donc. Ouf. Vous voilà rassurés. Plus que quelques jours dormir et, qui sait, vous verrez peut-être atterrir des pigeons voyageurs sur les rebords de vos fenêtres…



ARCHIVE / INTELLIGENCE - RESEARCH






INTERVIEW

Ben Priest (ex Adam & Eve/DDB) : « La plupart des publicités actuelles sont mauvaises, mais il en a toujours été ainsi. »

Ben Priest (ex Adam & Eve/DDB) : « La plupart des publicités actuelles sont mauvaises, mais il en a toujours été ainsi. »



DOSSIER  



BTOB Awards 2018 : Les campagnes en or et la marque média de l'année  


Le grand vainqueur de l'édition 2018 des BTOB Awards est LDV United qui remporte trois Gold sur les quatre décernés, et un Silver avec ses campagnes "Dare to sponsor" pour Special Olympics et...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2018 : les campagnes en or  


Parmi les 133 campagnes inscrites à l'édition 2018 des Mixx Awards de BAM, les jurys présidés par Christine Jean (AG), Sonja Klein (OMG), Wim Decraene (Frucon) et Alex Thoré (Magis.company) ont...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Re-evaluating Media : de l'impact perçu et réel des médias  


Au début de cette année, Radiocenter, l’organisme de marketing des stations britanniques qui promeut la radio en tant que média commercial, a chargé Ebiquity d'étudier les rapports de force des...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier