Nl
Close

BRANDS

Meet Mrs Graham, par Damien Lemaire (MM)

Vendredi 9 Juin 2017

Meet Mrs Graham, par Damien Lemaire (MM)

Au risque de passer aussi pour un extraterrestre, j'ai un sérieux problème avec Graham, et ce, dès que l'ai rencontré. J'ai beau l'avoir disséqué sous toutes les coutures, comme on m'y invitait gentiment, concept compris, rien n'y a fait…

Je m'explique. Pour les Vénusiennes et les Martiens qui nous lisent, Graham a été enfanté par Clemenger BBDO Melbourne et Transport Accident Commission Victoria, dans le cadre d'une campagne de sensibilisation à la sécurité routière. Graham est "a reminder of just how vulnerable our bodies really are"…
 
Franchement, qu'est-ce qu'on s'en f… ! Perso, je préfère décéder plus ou moins potable dans un accident de la route, que de ressembler à un monstre, même indestructible, toute ma vie… D'autant plus que les cousins, cousines, tantes et oncles de Graham, autrement dit les ingénieurs des constructeurs automobiles font un boulot remarquable en la matière, en repoussant toujours un peu plus vite et loin les limites de notre vulnérabilité autoroutière. Le tout, cerise sur le gâteau, sous le couvert précieux de leurs amis designers, qui eux n'ont pas d'égal pour faire de la bête, et plus précisément de leur… monstre de technologie, une belle…
 
Ce sont ces pensées, faites de lignes et de courbes, qui m'ont enfin ouvert les yeux : et si Graham était une femme ! Mesdames… Mesdames… Du calme… Je vous entends jusqu'ici… Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas écrit… Pour une fois, laissez-moi terminer ma phrase : et si Graham était une femme et surtout, si elle avait été enfantée pour une campagne de sensibilisation à la lutte contre les… violences conjugales. Mrs Graham serait alors "a reminder of just how vulnerable the women's bodies really are"…
 
Dans un monde où, comme d'ailleurs l'ont très bien compris Clemenger BBDO Melbourne et TACV, les images réelles, chocs et gores ne font plus recette en matière de sensibilisation (du moins du côté du grand public), Mrs Graham n'aurait-elle pas plus d'impact (sans mauvais jeu de mots) que son pendant masculin ?
 
Personnellement, vous l'aurez compris, j'en suis convaincu. Cela me rappellerait davantage combien nos femmes, dans toute leur diversité, sont belles et, effectivement, fragiles. Ce qui, pour le coup, me donnerait réellement envie de les aider, soutenir et protéger, à commencer par Mrs Graham, des vrais... monstres.

Archive / BRANDS