Nl
Close

ASSOCIATIONS

L'activité du JEP est restée stable en 2016

Mardi 25 Avril 2017



Le rapport d’activité 2016 du Jury d’Ethique Publicitaire (JEP) indique que le nombre de plaintes et de dossiers, ainsi que leur nature est restée comparables aux années précédentes. Le JEP a notamment traité 131 dossiers sur base de 186 plaintes. Dans 61% des cas, le JEP a estimé n’avoir pas de remarques à formuler dans la mesure où les publicités concernées s’avéraient conformes aux dispositions légales et autodisciplinaires en la matière. Dans 36% des cas, il a été contraint de prendre une décision de modification ou d’arrêt au motif que les pubs concernées étaient en infraction avec les règles précitées.

Les dossiers traités concernaient principalement des prises de parole en digital (27,5%), en TV/cinéma (22%) et en radio (21%). Très loin devant l’affichage (12%) et la presse écrite (8,5%). Principalement, les dossiers sont liés à la responsabilité sociétale (27,5%), des messages supposés de tromperie (26%) et de décence/bon goût (24%)
 
Par ailleurs, le JEP rappelle que « l’année 2016 fut essentiellement consacrée à la réflexion et la finalisation de l’élargissement sensible du champ de compétences afin de renforcer la protection du consommateur et de maintenir le principe du “level playing field” dans le marché ». Ainsi, en plus des messages publicitaires diffusés dans les médias de masse et depuis février dernier, le JEP est compétent pour les supports POS, les folders et brochures, tous types d’affichage et de contenus publicitaires diffusés via le digital.

Archive / ASSOCIATIONS