Nl
Close

CANNES LIONS 2015

Belgique - Pays-Bas : 4-2

Mardi 30 Juin 2015

Belgique - Pays-Bas :  4-2

Non, ce n’est pas le résultat du dernier match de qualification pour la Coupe du monde de foot, mais bien le score final assez arrosé de la Creative Battle qui a eu lieu le 24 juin dernier dans un pub irlandais de Cannes à l’ambiance échauffée. Sur le ring (ou plutôt sur la scène), quatre jurés belges et quatre néerlandais sont venus présenter à un public nombreux et en délire huit campagnes menées dans leurs pays respectifs. MM était au rendez-vous (avec drapeau, chapeau et marcel tricolores de circonstance). Voici un compte rendu, ni vraiment impartial ni trop sérieux, d’un événement qui voulait unir plus que diviser.

A Cannes, la détente et l’humour ont aussi droit de cité, même si l’on s’attelle généralement à joindre l’utile à l’agréable sur la Croisette. C’est pourquoi De Persgroep, l’ADCN (Art Directors Club Nederland), le CCB et les Orange Lions ont conjugué leurs forces pour organiser une bataille créative live. Le jury était composé, côté néerlandais, d’Antoinette Hoes (DDB & Tribal), Wesley ter Haar (MediaMonks), Arthur Herpel (UM) et Lode Schaeffer (INDIE). Dans le camp belge, nos couleurs nationales étaient défendues par Jens Mortier (mortierbrigade), Geoffrey Hantson (Happiness Anywhere), Dieter De Ridder (Air Brussels) et Sebastien de Valck (BBDO Belgium).

Cela commence mal pour nos compatriotes, pourtant présents en masse, qui sont battus à plate couture par nos voisins du Nord dans l’épreuve de l’hymne national. Alors que les Belges - c’est bien connu - parviennent à peine à chanter les deux premières lignes de la Brabançonne pour ensuite se mettre à fredonner, un sourire ironique aux lèvres, les Néerlandais s’égosillent en braillant en chœur Het Wilhelmus qu’ils connaissent de A à Z.

Par chance, ce fiasco est suivi de la présentation des campagnes, un art que les petits Belges maîtrisent bien mieux qu’il n’y paraît. Cela dit, on ne constate pas toujours une grande différence dans les votes, qui s’effectuent par lever de drapeaux dans la salle. Il faut dire que les campagnes sélectionnées sont de haut niveau : KLM avec "#HappyToHelp" contre Gezondheid en Wetenschap avec "Don’t Google It" ; Vodafone avec "#First Concert" contre Radio 1 avec "The Peanut Experiment" ; Artis avec "Ontmoet Je Microben" contre Special Olympics. Concernant ce dernier duel, nous tenons à faire remarquer que le casting n’était pas très heureux, car le premier n’avait pas l’ombre d’une chance face à un tel champion. « Parfois, on ne peut éprouver qu’un sentiment de respect. Voilà un produit à exporter d’urgence », estime Dieter De Ridder.  

Ensuite, c’est Kitkat avec "Give Holland a Break" qui affronte KBC Banking & Insurances. « Les Néerlandais parlent beaucoup, tandis que les Belges agissent », note Geoffrey Hantson. Puis Triados avec 5dingen.org fait face à Douwe Egberts avec "Het Ruikt Hier Naar Douwe Egberts". Enfin, Heineken avec ses bouteilles Rembrandt, tente de l’emporter sur McDo et ses pictogrammes. Mais rien n’y fait.

« Pourquoi les Belges battent-ils systématiquement les Néerlandais ? » soupire le blogueur invité sur le site de nos sympathiques collègues d’Adformatie. Nous ne le savons pas non plus. Et s’ils étaient tout simplement meilleurs ?
 

Archive / CANNES LIONS 2015