Nl

CAMPAIGN OF THE WEEK

Air réhabilite janvier pour visit.brussels

Dimanche 15 Janvier 2023

Air réhabilite janvier pour visit.brussels

En termes de statistiques, le tourisme bruxellois suit une courbe assez linéaire. En été, les festivals et les terrasses battent leur plein ; en hiver, le marché et les lumières de Noël sont au centre de toutes les attentions, et au printemps, c’est le temps des parcs et des musées.

Bref, l’année à Bruxelles est toujours assez bien chargée. Sauf, soudainement, au mois de janvier. 

Manque de lumière, manque d’énergie, humeurs tristes et maussades, d’autant plus après l’euphorie des fêtes de fin d’année… Janvier fait partie des mois les plus déprimants de l’année. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien si le tristement célèbre "Blue Monday" tombe le troisième lundi du mois, soit, pour le coup, ce 16 janvier.
 
« Janvier est le mois par excellence que l’on a envie de passer chez soi, bien emmitouflé dans un plaid ou en pyjama », confirme et enchérit le CD de Air, Arnaud Bailly. « Et, pourtant, si c’était le moment idéal pour visiter la capitale ? Parce que oui, janvier, c’est nul, mais pas à Bruxelles ! Tout est toujours ouvert dans la capitale. Les restos, les bars, les hôtels… Il y a même des nouvelles expositions comme celle de "Bond In Motion" ou encore celle consacrée à Johnny Halliday. Après une analyse data, en accord avec visit.brussels, nous avons décidé de sortir du plan de communication habituel basé sur les saisons, en se donnant pour objectif de résoudre ce "couac" de janvier, histoire que le tourisme batte son plein toute l’année, même en janvier. »
 
Pour ce faire, le CD et ses troupes ont imaginé deux films savoureusement déprimants, au casting irréprochable, à commencer par celui de la voix off, qui récite un texte jouissif, avec un flegme à toute épreuve…
 
« Les touristes ne visitent pas Bruxelles pour son climat », assure cette fois le stratège maison, Tom Ernst. « Ils la visitent pour son ambiance et son environnement général. Alors que les atouts principaux des destinations comme l’Espagne, le Portugal ou l’Italie fondent en hiver, Bruxelles, elle, reste la même. »
 
Raison pour laquelle les deux films sont exclusivement diffusés sur les réseaux sociaux dans les pays précités, auxquels s’ajoutent la France, ainsi que, désormais, la Belgique. Un volet bannering vient en support.
 
Du côté de visit.brussels, on ne résiste évidemment pas à l’envie d’en rajouter une couche, en guise de (belle) conclusion : « Pourquoi visiter Bruxelles en hiver ? Parce que la richesse culturelle de la ville ne baisse pas en même temps que les températures. Parce que l’accueil chaleureux des Bruxellois compense largement le temps froid. Parce qu’une bonne gaufre bien chaude a plus de saveur quand on se les gèle. Qu’un bon moules-frites est encore plus réconfortant dans une brasserie bien sombre à 17h. Et parce que, le soir, même quand il fait très froid, les Bruxellois, eux, sont très chauds. »


Assets :
Credits :
  • Client : visit.brussels
  • Contacts : Annemie Verschueren, Fiona Amoroso, Stefaan Vandenbossche
  • Agency : Air Brussels Partner Of Mccann
  • CD : AIR Creative Council
  • Creation : Karel De Mulder
  • Creation : Tom Galle
  • Creation : Edouard Coune
  • Creation : Marie Paris
  • Creation : Maxime Dereeper
  • Creation : Maxence La Russa
  • Strategy : Tom Ernst
  • Account : Flore Antonnaux
  • Creative Design Director : Christophe Liekens
  • Designer : Boris Delire
  • Film Production Company : Les Mecs
  • Director : Dimitri Sterkens
  • Sound Production : We Hear Different
  • Sound Designer : Eli Sundermann