Nl
Close

Campaigns

mortierbrigade parlante pour Genderkamer

Samedi 4 Septembre 2021

mortierbrigade parlante pour Genderkamer

À l’aube de la nouvelle saison cinématographique, la Genderkamer du Vlaamse Ombudsdienst, en collaboration avec mortierbrigade, lance une campagne de sensibilisation visant à attirer l'attention du public sur les comportements abusifs dont sont victimes 50% des femmes et 20% des hommes du secteur de la culture et des médias. Mais ceux-ci n’osent pour autant pas en parler, de peur de passer à côté de certaines opportunités. C’est le point de départ de la campagne.

Les chiffres précités proviennent d’une étude sectorielle à grande échelle, commandée en 2018 par le Département de la Culture, de la Jeunesse et des Médias. Celle-ci a conduit à un plan d’action contre les comportements abusifs dans ces secteurs.
 
Parmi les piliers de ce plan : le renforcement de la Genderkamer, le service de médiation pour les victimes et les auteurs (présumés) de comportements abusifs, en particulier pour les personnes du secteur audiovisuel et culturel. Avec le recrutement de deux psychologues pour combattre et prévenir les comportements transgressifs, sous toutes leurs formes, à savoir le harcèlement, l’intimidation, la discrimination et la violence verbale, psychologique et sexuelle.
 
Mais, forcément, il faut oser en parler. C’est le point de départ de la campagne de sensibilisation très parlante goupillée par mortierbrigade. 
 
Vu le contexte, elle a très intelligemment été développée sous forme d'une bande-annonce pour le bien nommé film "NonExistent", avec à l'écran tous les codes du genre et, surtout, le réalisateur Hans Herbots, à qui l'on doit notamment la série "The Serpent" sur Netflix, et les acteurs Natali Broods et Wouter Hendrickx. Lesquels expliquent pourquoi ils n'ont finalement pas pu tourner le film (attention spoiler !) : la victime, sur laquelle aurait dû reposer toute l'intrigue, n’avait tout simplement pas raconté son histoire…
 
« Dans notre société polarisée et bien trop souvent manichéenne, j’ai pensé qu’il était important de travailler sur cette campagne pour faire connaître davantage la Genderkamer », explique le réalisateur. « Il est parfois difficile de faire cesser un comportement abusif ou du harcèlement. Avoir un point de contact clair peut réellement aider les victimes. Si on n’en parle pas, ça n’existe pas. »
 
Tout comme son film, dont la bande-annonce, parfaitement réalisée par ses soins et produite par Eyeworks Film & TV Drama, est diffusée sur les réseaux sociaux, ainsi que dans les salles UGC et Kinepolis, grâce au soutien de Transfer et Brightfish.


Assets :
Credits :
  • Client : Vlaamse Ombudsdienst - Genderkamer
  • Contacts : Annelies D’Espallier, Viktor Van der Veken & Nina Callens
  • Agency : MORTIERBRIGADE
  • CD : Jens Mortier, Joost Berends, Philippe De Ceuster
  • Creation : Geoffrey Masse
  • Creation : Nicolas Mouquet
  • Producer : Hanne Polé
  • Lead Producer : Tuyen Pham
  • Client Lead : Charlotte Coddens
  • Business & Strategic Planner : Michiel Noens
  • Digital Strategic Planner : Laura Deknock
  • Social Media Creative : Lisa Smets
  • Senior Media Strategist : Chenling Zhang
  • Social Creative : Louis Vielle
  • Designer : Patrick Downie
  • Cross Media Designer : Vito Latorrata
  • DOP : Louis Vielle
  • Gaffer : Maël Fertin-Jung
  • Editor : Robin De Praetere – Pandemie & Jelle Stroo
  • Music : Peter Baert - Raygun
  • Sound mix & effects : Erik Verheyden
  • Pr : Gudrun Burie & Valerie Depreeuw
  • In collaboration with : Eyeworks Film & TV drama, Brightfish, Transfer, Hans Herbots, Natali Broods, Wouter Hendrickx