FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close
ARCHIVE

La Graphisterie signe pour Handicap International

Mardi 9 Octobre 2018


La Graphisterie signe pour Handicap International
Assets :
Visu 1 Visu 2 Event 1 Event 2 Event 3
Credits :
Client : Handicap International
Account : Hélène Lo Presti
Agency : Graphisterie Générale
CD : Christine Feck / Thomas Aubinet
Creative Team : Michael Zech
AD : Vera Heliodoro
Graphic Designer : Cyndie Roussel

Suite à un appel d’offre, Handicap International choisit la Graphisterie Générale pour la campagne 2018 « La pyramide de chaussures ». 

L’événement qui avait lieu à Luxembourg le weekend dernier a été soutenue par une communication print et digital avec pour objectif de récolter des signatures sur la pétition contre l'utilisation des armes explosives dans les régions peuplées et pour assurer la protection des populations civiles. Pour cette première collaboration, l’agence de Christine Feck et Thomas Aubinet propose une nouvelle approche visuelle.

« Handicap International Luxembourg désirait un nouveau concept visuel pour représenter sa campagne nationale « La pyramide de chaussures ». Il s’agit de sensibiliser la population au drame des bombardements civils et des munitions explosives qui font des ravages à travers le monde, non seulement pendant les conflits armés mais également pendant les nombreuses années qui suivent ces conflits. La campagne devait être directe: amener le public à signer la pétition. Les visuels devaient pouvoir facilement se décliner (car ce travail est fait chez eux en interne) pour un affichage urbain, du print, sur internet ou sur l’événement. Le briefing nous demandait également et dans la mesure du possible d’utiliser des visuels appartenant à HI, afin de réduire le coût de la campagne au minimum » précise Thomas Aubinet, Art Director et Partner de l’agence. Nous lui avons posé quelques questions sur la campagne.

Un sujet universel qui touche tout le monde? Comment l’aborder pour sensibiliser le public ?
 
Oui un sujet qui malheureusement est toujours présent. Nous sommes tous concernés. Toi, moi, toute personne susceptible de comprendre la cause et de s’engager par une simple signature.

Nous sommes venus avec une approche privilégiant la simplicité, tant dans le dépouillement du visuel que dans le message. Pas de sensiblerie. Plutôt que de tenter d’obtenir une réaction par la culpabilité sur base d’un visuel choc, nous avons préféré montrer un être humain qui se redresse et se reconstruit, de signature en signature, grâce à l’action de chacun. Un message positif et humain. Le résultat final après quelques échanges avec HI s’avère très proche de la proposition initiale. Concernant la stratégie, là encore nous avons partagé notre approche, HI s’occupant en interne de la diffusion sur base de celle-ci. L’appel d’offre de HI se limitait uniquement au visuel de communication. Tout le reste a été géré en interne.

Vous avez une approche graphique spécifique pour un sujet aussi important?

Par rapport à l’approche graphique en tant que telle je ne pense pas. A la Graphisterie nous avons la chance de travailler pour un panel de clients très diversifiés, autant en terme de domaines d’activités que de besoins et de budgets. C’est donc à chaque fois avec une envie et un intérêt neuf que nous abordons les thèmes et sujets qui nous sont présentés. Les contraintes sont toujours différentes mais l’objectif reste le même: proposer un travail créatif, original et impactant pour répondre aux attentes de notre client en terme de communication.

Par contre d’un point de vue humain c’est évidemment valorisant et on est sans doute plus enclin à faire des heures supplémentaires sans les compter quand on travaille sur ces « grandes causes ».

« La pyramide de chaussures », une belle idée que nous aimerions voir disparaître... Un mot ?

J’aurais aimé avoir eu cette idée... malheureusement je n’avais que 10 ans lors de la première édition en 1995. C’est donc la 23e édition et cette cause n’est malheureusement toujours pas démodée. Déposer ses chaussures sur la pyramide signifie soutenir les victimes civiles qui ont eu un pied, une jambe ou pire, une vie arrachée à la suite de l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées. Concernant les chiffres, l’objectif est d’atteindre le million de signature sur la pétition.
 
Rappelons qu’avec 35 autres ONGs, HI appelle les États à se joindre à une déclaration politique contre l'utilisation des armes explosives et d’assurer la protection des populations civiles. Une guerre contre la guerre. Une bataille que nous devons gagner. Signer la pétition.






INTERVIEW

  Guillaume Boutin (Proximus) : « Nous voulons devenir le compagnon numérique des Belges »

Guillaume Boutin (Proximus) : « Nous voulons devenir le compagnon numérique des Belges »



DOSSIER  



Re-evaluating Media : de l'impact perçu et réel des médias  


Au début de cette année, Radiocenter, l’organisme de marketing des stations britanniques qui promeut la radio en tant que média commercial, a chargé Ebiquity d'étudier les rapports de force des...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Le marketing d'influence : émancipation et autorégulation  


Dans le souci de garantir une plus grande transparence, le SPF Économie publiait à la mi-mai une directive très stricte sur le marketing d’influence. Une initiative qui a provoqué un tollé...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Effie Awards 2018 : Gold et Silvers  


Année record pour l'Effie : les 17 finalistes ont tous été primés. Outre le Gold décerné à Kunstmaan et Bolero, on compte quatre Silver et 12 Bronze.
 
TBWA est l'agence la plus primée,...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier