Nl
Close

Campaigns

​Happiness/OVK : "Blind Meters"

Dimanche 23 Septembre 2018

​Happiness/OVK :

Happiness a développé une nouvelle campagne de sensibilisation pour Ouders van Verongelukte Kinderen. Pour la première fois, celle-ci démontre, littéralement par A+B, combien utiliser son smartphone rend aveugle.

En mai dernier, Happiness remportait le Medialaan Fairtime Award 2018, avec le script d’un spot TV et cinéma de sensibilisation pour OVK. « La compétition existe depuis 2015 et nous avons remporté les deux dernières éditions avec OVK », se réjouit l’Executive Creative Director de l’heureuse agence, Geoffrey Hantson. « Ce genre de compétition est excessivement important pour des annonceurs non profit, qui n’ont pas forcément toujours les moyens de leurs ambitions. Grâce au Medialaan Fairtime Award, ils se voient offrir une campagne TV et en ligne d’une valeur de 250.000 euros, assortie d'un budget de production de 25.000 euros », ajoute-t-il.
 
L’ECD et ses troupes ont donc mis à profit le tout pour réaliser une nouvelle campagne sur le thème "Don't Text and Die", dont l'objectif est de sensibiliser au danger, potentiellement mortel, que représente l'utilisation du smartphone au volant. « Malgré toutes les campagnes d'information déjà réalisées sur la problématique, beaucoup trop de gens continuent à envoyer des SMS et à poster des publications ou des messages sur WhatsApp ou autres, au volant », enchaîne Geoffrey Hantson. « Autrement dit, tous ces gens se disent ou pensent encore qu'envoyer un message tout en conduisant n'est pas si grave, et, surtout, que ce n'est pas incompatible avec une conduite sans danger. »
 
D'où la nouvelle campagne "Blind Meters", qui, pour la première fois, démontre littéralement par A+B, combien ces inconscients qui s'ignorent, se trompent. « Quand on envoie un message au volant, on roule à l'aveugle durant un laps de temps déterminé par la dextérité de l'auteur et la longueur du message, mais aussi sur une distance qui peut rapidement devenir impressionnante, voire affolante », révèle Hantson. « C'est ce qu'illustre parfaitement le spot TV et cinéma, mais aussi ce que démontre noir sur blanc la plateforme Blindmeters.com, sur laquelle tout un chacun peut envoyer un SMS "en conduisant" et, surtout, voir combien de mètres, voire kilomètres il a ainsi parcourus à l'aveugle. »
 
La plateforme repose sur un algorithme développé spécialement pour l'occasion. Elle fait également appel à Google Maps et à la géolocalisation, ce qui permet de confronter l'utilisateur à un environnement familier, et ainsi de renforcer d'autant plus l'impact de l'expérience. « Google Maps a été converti en un éditeur de texte, qui invite l'utilisateur à saisir un message sur les rues de son propre quartier, par exemple. Quand celui-ci s'exécute, la rédaction de son message est, grâce à notre algorithme, automatiquement liée aux limitations de vitesse de la rue en question, ce qui signifie que les mots tapés s’étendent tout au long de la rue sur la distance exacte durant laquelle il aura conduit à l'aveugle. »
 
Cela peut sembler compliqué sur papier, mais rendez-vous vite sur la plateforme, et vous vous rendrez rapidement compte de son effrayante efficacité. « Accrochez-vous bien », conseille enfin Hantson. « Un seul caractère tapé à 90 km/h représente 19,75 mètres de parcourus. Une distance qui se prolonge jusqu'à 26,33 mètres à 120 km/h ! Pour un message complet, comme, par exemple encore, "Bijna thuis" (la campagne a été créé en Nl, ndlr), rédigé à 120 km/h également, vous parcourez 287 mètres. Par contre, le tout aussi banal "Ik ben onderweg", vous rendra aveugle sur 395 mètres, à la même vitesse. »
 
Outre par le spot TV et cinéma, le trafic vers Blindmeters.com est généré par une vidéo virale, qui met en scène quelques BV's qui ont accepté de se prêter aux jeux… à l'aveugle. La campagne sera prochainement adaptée en français et connaîtra une diffusion internationale, via les partenaires européens de OVK.


Assets :
Credits :
  • Client : OVK - Ouders van Verongelukte Kinderen
  • Contacts : Koen van Wonterghem, Ellen Ruys
  • Agency : HAPPINESS BRUSSELS
  • Executive Creative Management : Karen Corrigan
  • CD : Geoffrey Hantson
  • Creative Coach : Katrien Bottez
  • Creation : Roxane Schneider
  • Creation : Pieter Claeys
  • Group Account Director : Hans Smets
  • Account Manager : Tine Van Hasselt
  • Design : Dries Lauwers
  • Typographer : Edouard Schneider – Edsnor
  • Agency Producer : Bart Vande Maele, Sophie Gunsbourg
  • Digital Production : Bliss Entertainment
  • Digital Producer : Kris Van Wallendael
  • Head of Technology : Thomas Colliers
  • Sound Production Company : Raygun
  • Composer : Peter Baert
  • Film Production Company : Latcho Drom
  • Producers : Jeroen Berx, Efrosini Spanoudis
  • Director : Christopher Ross-Kellam
  • DOP : Edgar Dubrovskiy
  • Grading : Moxy
  • Head of Motion : Remke Faber
  • Editor Social Film : Simon Schuurman, Matthias Vandenbosch