Nl
Close

Campaigns

Le sp.a redevable envers Happiness

Dimanche 21 Janvier 2018

Le sp.a redevable envers Happiness

Combien rapporte la misère humaine ? C'est la question centrale que se pose le parti socialiste flamand dans une nouvelle campagne de sensibilisation choc, mais poétique (ce qui explique cela), goupillée par Happiness.

Geoffrey Hantson, ECD de l'heureuse agence : « Le sp.a fait ponctuellement appel à nous quand ils sont dans une impasse au niveau de leur communication. Pour le coup, les socialistes flamands nous ont contactés afin que nous trouvions un moyen de mettre à l’agenda du gouvernement et des médias, leurs 10 propositions pour combattre "l’industrie de la dette" dans le Royaume. »
 
Cela nous est arrivé à tous un jour ou l’autre. Nous recevons dans notre boîte-aux-lettres ou sur notre parebrise une facture ou une contravention et, pour une raison ou une autre, nous oublions de la payer. Un oubli qui peut coûter très cher, puisqu’il met automatiquement et immanquablement en branle tout un engrenage qui ne nous lâchera pas jusqu’à l'inévitable paiement de notre dette. Laquelle, entre-temps, aura gonflé substantiellement au rythme des rappels, taxes, etc.
 
« En Belgique, il existe toute une industrie qui s'enrichit sur les dettes des citoyens, à commencer par les plus démunis, les personnes qui n'ont pas de réserves », poursuit l’ECD. « C’est ce qu’on appelle l’industrie de la dette. Elle ne s’attaque pas uniquement aux mauvais payeurs et à ceux qui font des folies avec leur agent en multipliant les crédits, mais aussi, malheureusement, aux personnes qui ont tout simplement oublié de régler leurs factures d’hôpital, suite à un problème de santé ou autre. »
 
C’est justement trois d’entre elles que la campagne de sensibilisation met en scène : dans autant de courts-métrages en ligne, elles détaillent, mot par mot, montant par montant, les sommes astronomiques, ou en tous cas complètement démesurées par rapport aux factures de départ, que l’industrie précitée leur réclame… « Nous avons baptisé la campagne "Schuldenpoëzie" (littéralement "Poésie des dettes", ndlr.), parce que les personnes mise en scène récitent leurs factures, tels des poèmes », explique encore Geoffrey Hantson.
 
Ce concept "à contre-pied" a parfaitement atteint son objectif : tous les médias flamands ont enfin parlé de la problématique. Mieux, la VRT a même organisé un débat d'une heure sur le sujet… Last but not least, des élus d'autres partis, à commencer par une certaine NVA, se sont montrés très réceptifs par rapport aux 10 mesures proposées par le sp.a, et surtout, prêts à en débattre à leur tour également.


Assets :
Credits :
  • Client : sp.a
  • Agency : HAPPINESS BRUSSELS
  • CD : Geoffrey Hantson
  • Creative Content Director : Barbara Dzikanowice
  • Creation : Lisa Gadeyne
  • Creation : Sumi Arcos Mina
  • CEO & Strategic Director : Karen Corrigan
  • Group Account Director : Hans Smets
  • Strategic Planner : Eline Goethals