FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Alexandre Gaschard promeut le partage automobile entre particuliers avec CarAmigo

Lundi 19 Janvier 2015


Alexandre Gaschard promeut le partage automobile entre particuliers avec CarAmigo
La société belge Sharonomy est l’un des plus jeunes acteurs de l’économie de partage. La start-up vient de lancer CarAmigo, une plateforme en ligne dédiée au partage de voitures entre particuliers. La société d’assistance et d’assurance Touring est l’un des partenaires privilégiés du projet. Alexandre Gaschard, fondateur de CarAmigo, nous présente son concept.

Pourquoi associez-vous l’économie de partage à un objet comme la voiture ?
 

Il existe tout un tas d’objets que presque tout le monde a chez soi, mais n’utilise que très peu ou même jamais. La perceuse est un exemple classique. Pourquoi ne pourrions-nous pas la prêter lorsqu’on n’en a pas besoin ? Une étude montre que nous n’utilisons pas notre voiture durant 97% du temps. Par ailleurs, la voiture représente un budget élevé, en moyenne 5.000 euros par an. Notre service peut représenter une solution. Vous prêtez votre voiture contre un montant déterminé par jour. Ainsi les propriétaires de voiture peuvent récupérer une partie de leurs dépenses.
 
En quoi CarAmigo se distingue-t-elle des autres plateformes de partage automobile ?

Des initiatives existantes, comme Uber et BlablaCar, sont centrées sur le partage d’un trajet, pas d’une voiture. La plateforme de partage automobile Tapazz, plus ancienne, a opté pour un modèle coopératif. L’assurance est liée à la police du loueur. Chez CarAmigo, nous fournissons une assurance séparée et l’assistance via Touring. Nous travaillons avec une importante compagnie d’assurance. Nous en dévoilerons le nom en février ou en mars, dès que notre service sera totalement opérationnel.
 
Comment fonctionne le partenariat avec Touring ?

Il comporte deux volets. Le premier est spécifiquement centré sur l’utilisateur. Dès que surgit un problème tel qu’une panne ou un accident, Touring fournit l’assistance. Le second volet a trait à la réunion des compétences sur le plan marketing. Nous allons promouvoir le partage automobile entre particuliers via l’importante banque de données clients de Touring. Nous pouvons partir du fait que chaque membre de Touring possède une voiture, donc le potentiel est grand. L’évangélisation des propriétaires de voitures se fera via de la communication above the line, mais également via du direct marketing. Le business model de CarAmigo est simple. Vous pouvez placer gratuitement votre voiture sur notre plateforme et s’il y a transaction, 60 à 70% du montant de la location revient au propriétaire du véhicule. Une partie va à Touring, à la compagnie d’assurances et à la société chargée des paiements. Le reste atterrit sur notre compte.
 
A quels groupes cibles vous adressez-vous ?
 
Plusieurs études de confrères aux Pays-Bas et en France montrent que l’âge moyen des adeptes du partage de voitures est de 37 ans. Les premiers utilisateurs ne sont donc pas les gens qui ont la vingtaine, comme on pourrait l’imaginer. En fait, dans notre approche des groupes cibles, nous tenons peu compte de l’âge. Un premier groupe auquel nous nous adressons est celui des 'City users', des gens qui habitent et travaillent en ville, qui n’ont pas besoin de voiture en propre pour leur activité quotidienne, mais qui souhaitent cependant parfois rouler en voiture. Par ailleurs, nous visons les personnes qui ont déjà une voiture, mais qui ont besoin d’un autre type de véhicule pour des objectifs bien précis. Le troisième groupe cible rassemble ceux qui souhaitent effectuer un essai avec un type de voiture bien précis. On peut bien sûr essayer un véhicule chez un distributeur automobile, mais là, c’est souvent le vendeur qui est derrière le volant. Les vendeurs de voiture peuvent placer leurs voitures sur notre plateforme en toute confiance. La voiture est assurée et bénéficie de l’assistance via nos partenariats avec la compagnie d’assurances et Touring. Un acheteur potentiel peut donc tester la voiture en toute sécurité.
 
Les marques automobiles ne doivent donc pas avoir une attitude défensive à l’égard de ce type de lancement ?

Non, elles peuvent même s’en féliciter. Aux Etats-Unis, vous avez Getaround, une plateforme peer-to-peer de partage de voitures. Elle a conclu des accords avec Mercedes (Smart) et Fiat. Les consommateurs peuvent obtenir une réduction importante en cas de leasing ou d’achat, si elles placent la voiture sur Getaround.
 
 

Un projet marketing en tête ? Rechercher une agence


ARCHIVE / BRANDS - LAUNCH

JOBS


INTERVIEW

Anne-Sophie Vilain : Comment l'UBA Academy soutient le succès des décideurs locaux

Anne-Sophie Vilain : Comment l'UBA Academy soutient le succès des décideurs locaux



DOSSIER  



Netvertising : Prière de ne pas déranger !  


On savait déjà que la publicité dérange les internautes, mais pas dans les proportions révélées dans une étude récemment menée par l'agence média Space. Et certains formats considérés comme très...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Plus d'écrans, plus d'opportunités ?  


Le nombre d’écrans dont nous disposons pour consommer du média a augmenté de manière exponentielle. A la lumière des enseignements du récent Media Vision Day du GRP, dédié à cette thématique, nous...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


High (Ad) Tech  


Retour sur le dernier Festival de Cannes, qui s’est achevée sur un constat : le rôle prépondérant joué par les entreprises technologiques. En témoigne le succès croissant des Innovation Lions.

en savoir plus

Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier