FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Carrefour réconcilie producteurs locaux et grande distribution

Dimanche 20 Octobre 2013


Carrefour réconcilie producteurs locaux et grande distribution
Carrefour a décidé de compléter l’assortiment de ses supermarchés par des produits hyperlocaux. Bram Vermesen, responsable régional de l’ancrage local chez Carrefour, explique les changements que cette approche implique en termes de circuits au sein de la grande distribution.
 
Pourquoi Carrefour a-t-il décidé de donner une place aux produits locaux dans ses rayons ?
D’abord parce que des clients nous demandaient eux-mêmes régulièrement pourquoi ils ne trouvaient pas chez Carrefour des produits régionaux comme de la bière ou du chocolat, fabriqués par des petites entreprises familiales basées à proximité. D’autre part, une enquête a révélé que 86% de nos clients s’intéressaient aux produits locaux. En nous basant sur ces résultats, nous avons mis sur pied un projet avec la faculté d’agronomie de l’université de Liège et avec les provinces de Liège et de Hainaut, dans le but d’engager une collaboration avec les producteurs locaux. Les hypermarchés de Carrefour à Herstal et à Mons-Les-Grands-Prés ont servi de magasins pilotes voici un an et demi. Le projet touche entre-temps 11 hypermarchés wallons, avec un total d’environ 2.000 produits locaux. Depuis quelques mois, nous proposons aussi quelque 150 produits locaux dans nos supermarchés des provinces du Brabant flamand, du Limbourg et d’Anvers. Notre objectif est d’étendre cette offre jusqu’à atteindre le même niveau que dans le sud du pays. Nous allons aussi prochainement introduire ce projet dans les Carrefour Markets.
 
De quels produits s’agit-il au juste ?
Il s’agit de produits fabriqués en Belgique et ayant un caractère artisanal. Nous sommes intéressés par une grande variété de produits. Dans le sud du pays, l’offre en produits laitiers et en produits frais est très vaste. Pour le reste, nous collaborons avec des brasseurs, des chocolatiers, des biscuitiers, des torréfacteurs et des fruitiers.
 
Carrefour a opté pour un label uniformisé. Est-ce que cela ne complique pas la commercialisation de cette initiative ?
Nous n’en sommes pas encore là, nous utilisons pour l’instant un label par province. Nous veillons à la bonne visibilité de ces produits en les plaçant ensemble dans un rayon. Nous avons prévu des posters au format A6 fournissant des informations sur les producteurs et les produits. Carrefour ne compte pas réaliser d’importants bénéfices sur ce projet. Nous voulons simplement répondre à la demande de nos clients. Nos objectifs seront atteints si nous parvenons déjà à rentrer dans nos frais.
 
Delhaize mise depuis un certain temps déjà sur les produits locaux avec son label ‘‘Produit de chez nous’’…
La tendance n’est pas neuve. Dans le passé, la grande distribution a tenté à plusieurs reprises de commercialiser de tels produits, mais le plus souvent sans tenir vraiment compte des attentes des producteurs. De sorte que ceux-ci décrochaient après un certain temps. Cette fois-ci, nous voulons mener un projet à long terme en misant à fond sur les relations avec les producteurs. Il est important que tout se passe à échelle humaine. C’est pourquoi nous avons simplifié les formalités administratives et financières. Le circuit traditionnel que l’on suit dans la grande distribution en termes de délais de paiement, de marges et d’administration ne convient pas ici. Nous avons donc entièrement reformulé ces contrats. Nous avons en outre signé une charte éthique énonçant sept conditions qui doivent garantir une protection maximale des producteurs. L’une de ces conditions est par exemple que nous n’exigeons aucune exclusivité. Par ailleurs, les produits régionaux ne seront jamais distribués à l’échelle nationale, mais tout au plus dans un rayon de 40 km autour du supermarché.

Un projet marketing en tête ? Rechercher une agence


ARCHIVE / BRANDS - LAUNCH

JOBS


INTERVIEW

ADVERTORIAL - Onlineprinters partenaire actif du secteur de l'événementiel

ADVERTORIAL - Onlineprinters partenaire actif du secteur de l'événementiel



DOSSIER  



Le difficile accouchement de l'étude stratégique cross-média  


Depuis l’an dernier, les acteurs du marché travaillent au sein du CIM à l’élaboration d’une nouvelle étude stratégique centrale. Mais le chantier avance lentement. Les attentes des médias ne sont...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


B2B Press & Communication Awards : les lauréats  


Quelque 200 personnes ont assisté hier soir à la troisième soirée de gala des B2B Press & Communication Awards qui se déroulait à Bozar. Parmi les 11 prix décernés par le Jury de Stephan Salberter...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


IAB MIXX 2016 : les cases en or  


Cette année, le jury des IAB MIXX Awards a décerné sept Gold. Ceux-ci couronnent autant de campagnes et d'annonceurs différents, et cinq agences.

Zoom sur ces campagnes en or pour VOO, Visit...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier