FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Du contenu ready to use pour journalistes 2.0

Dimanche 20 Octobre 2013


Dans notre monde hyper connecté, les marketers ont pris l’habitude d’hiérarchiser leurs points de contact au travers du POE - concept marqueur popularisé par Havas Media, qui surligne la place qu’occupe chaque média dans le mix. Paid, Owned et Earned. Le moins cher des trois n’est toutefois pas toujours celui qu’on croit, partant que de plus en plus de marques se cristallisent sur les discussions qu’alimentent les réseaux sociaux. Dès lors, on investit toujours plus pour s’attirer les faveurs des journalistes, blogueurs et autres influenceurs en ligne qui peuplent ce que d’aucuns considèrent comme les derniers grands espaces de liberté d’expression éditoriale. Dernier exemple, la ‘‘conciergerie sociale’’ de Tommy Hilfiger, activée par AKQA lors de la Fashion Week à New York. Une plateforme, active lors des grands événements organisés par la marque et animée jour et nuit par une équipe d’une vingtaine de personnes. Leur mission : s’adapter à une demande de plus en plus pressante de l’instantané en répondant, en temps réel, à toutes les requêtes. Un service de presse 2.0 en quelque sorte, capable de produire n’importe quel document pour plusieurs pays, dans plusieurs langues : dossiers de presse, photos, vidéos, playlists musicales, visuels en tous genres, etc. De quoi offrir aux scribouillards du Web des matériaux inédits pour leur permettre de fidéliser leurs fans et followers. Hilfiger entend ainsi permettre à n’importe quel reporter amateur de rivaliser avec les médias professionnels et stimuler les idées de sujets originaux. Malin. Même si la démarche ne trompe personne : le but poursuivi vise surtout à amplifier et mieux contrôler la communication de la marque dans les conversations en ligne. 



ARCHIVE / INTELLIGENCE - INNOVATION

JOBS


INTERVIEW

Patrick Dixon (Global Change) : « Nous recevons trop de messages publicitaires sans intérêt »

Patrick Dixon (Global Change) : « Nous recevons trop de messages publicitaires sans intérêt »



DOSSIER  



Le placement de produit face à l'avalanche des contenus  


A l’heure où quantité de grands annonceurs se mettent à produire leurs propres contenus, on peut se demander où en est le placement de produit traditionnel. Devons-nous suivre l’exemple des...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Les nombreux défis de l'ethnomarketing  


La population belge compte de plus en plus de personnes d’origine non occidentale. Une évolution qui n’a pas manqué d’attirer l’attention des entreprises et responsables marketing, comme en...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Les médias peuvent-ils s'inspirer de l'industrie du X?  


Le digital a donné des ailes au business du "divertissement pour adulte". Les techniques d'affiliate marketing, les vidéos 360°, la réalité augmentée et virtuelle, l'IoT n'ont plus de secret pour...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier