FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Laurent Witz (Zeilt Productions) à propos de son film pour la promotion du Luxembourg

Dimanche 11 Février 2018


Laurent Witz (Zeilt Productions) à propos de son film pour la promotion du Luxembourg
Le nouveau film pour la promotion du Luxembourg a été présenté mardi dernier au public. Nous avons rencontré Laurent Witz (Zeilt Productions) pour en savoir un peu plus.

Comment est née cette idée d’oiseau qui évolue au fil du temps ?

L’idée est venue assez naturellement. C’est le premier concept qui m’est venu à l’esprit. Symboliquement, l’oiseau est agile et vif. Il est petit, passe partout et il voit les choses de haut. L’oiseau permet aussi de faire des vues aériennes et de parcourir le pays pour faire découvrir la diversité de l’environnement. Le niveau de détails des personnages, des décors et de l’intensité de l’atmosphère représentait un vrai défi technologique et artistique en raison du mélange des techniques. Nous construisons chacun de nos projets comme un nouveau défi.

Deux minutes pour présenter un pays, c’est court. Comment se font les choix des lieux à mettre en avant ?

La difficulté est justement le temps. On ne peut jamais résumer un pays et ses caractéristiques en 60 secondes. Nous avions besoin d’un concept fort pour raconter une histoire, porter un message inspirant et présenter les valeurs fondamentales du Luxembourg. Le choix des lieux à mettre en avant a rapidement été fait. Il fallait montrer la diversité des paysages, raconter l’histoire du pays et présenter un Luxembourg moins connu à l’international. J’ai aussi voulu mettre en avant les magnifiques paysages naturels et les témoins du patrimoine culturel, qui ne sont pas forcément connus à l’étranger. Je me suis occupé moi-même du montage 30 secondes. Je voulais garder l’émotion, les idées positives, le cœur du message et la dynamique des plans.

Pourquoi avoir choisi la technique mixte film et animation ? Une question de timing ou/et de budget ?

Non ni une question de budget ni de planning. J’ai tout de suite été persuadé qu’il fallait combiner les techniques. Nous avons filmé les scènes extérieures et effectué un traitement très sommaire de l’image. Colorisation du ciel et retrait d’éléments perturbants dans le décors, les grues de chantier par exemple. Je n’ai pas voulu utiliser uniquement de l’animation. Je voulais montrer les paysages et les bâtiments réels, pour que l’on se rende bien compte de ce qui existait et que ces éléments ne sortaient pas de mon imagination.

Comment s’est passé la collaboration avec le Ministère. Avez-vous eu carte blanche ou avez-vous eu de directives strictes ?

Une collaboration très constructive. Un échange fluide et des réunions fréquentes pour présenter l’avancement du projet. L’exigence était importante puisqu’il s’agissait de l’image du pays, avec tout ce que cela comporte. Un sujet varié avec des points plus sensibles que d’autres. Nous avons eu directement la confiance du Ministère qui a été rapidement convaincu par le projet et qui nous a laissés travailler sans contraintes exceptionnelles.

La musique porte le film. Vous pouvez nous en parler ?

Nous avons opté pour une musique originale. J’ai été très exigeant et plus de 23 versions ont été nécessaire pour arriver au résultat final. Nous avions déjà travaillé avec Olivier Defradat et Clément Osmont pour le film AIME (Film contre l’inégalité dans le monde, ndlr.) qui avait été nominé aux Clio Awards à New York en 2017. Je connaissais donc leur travail et je voulais leur confier cette bande son dès le début du projet.



ARCHIVE / CREATIONS

JOBS




INTERVIEW

Massimo Papa (RMB): « Nous devons raisonner au-delà de l'inventaire et recréer de la valeur »

Massimo Papa (RMB): « Nous devons raisonner au-delà de l'inventaire et recréer de la valeur »



DOSSIER  



Merit Awards 2018: les lauréats  


Cette année, outre la rédaction de MM, le jury des Merit Awards regroupait Isabelle Peeters (BBDO), Madeleine Leclercq (Tramway 21), Davy Caluwaerts (Zenith), Gregory Ginterdaele (DDB) et David...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Quand VW confie ses reco médias à l'IA  


Il y a deux ans, Volkswagen Allemagne confiait son budget médias numériques à l’agence danoise Blackwood Seven en lieu et place de Mediacom. Une nouvelle en soi banale, si ce n’est que Blackwood...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Comment REI continue à faire évoluer #OptOutside  


Deux ans après le succès mondial de #OptOutside, Tim Nudd d'Adweek nous raconte comment la marque REI a capitalisé sur son concept et créé un véritable mouvement de société.

En 2015, la chaîne...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier