FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

« Sven Gatz est heureux que RTL ne soit pas encore en Flandre. Une très étonnante déclaration », par Philippe Delusinne (CEO, RTL Belgium)

Vendredi 24 Novembre 2017


« Sven Gatz est heureux que RTL ne soit pas encore en Flandre.  Une très étonnante déclaration », par Philippe Delusinne (CEO, RTL Belgium)
Lundi dernier, avait lieu le symposium annuel du Régulateur flamand des médias. L’occasion d’écouter une série d’opinions intéressantes, comme celle, entre autres, de Peter Quaghebeur, CEO de SBS (Vier, Vijf et Zes). Ce dernier avait déjà laissé entendre cette année lors d’une interview que - si nous ne nous adaptions pas - des médias comme ceux de SBS pourraient très bien disparaître au cours des deux années à venir.
 
Les raisons de voir se concrétiser ce cas de figure sont légion. La consommation par les jeunes de contenus sur d’autres écrans que l’écran de télévision classique, le zapping de la publicité différée, la concurrence de la publicité sur Internet, etc.
 
Tout le monde s’accorde cependant à dire que la plus grande menace émane des GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) et des émules de "Netflix". Mais ce sont surtout Google et Facebook qui posent problème. Il y a un consensus sur le fait que ces groupes recueillent déjà aujourd’hui, depuis l’étranger, 70% des montants investis en publicité digitale en Belgique.
 
Tant Google (notamment via YouTube) que Facebook misent massivement sur la publicité vidéo. Précisément le format publicitaire dont ont besoin des acteurs comme SBS et Medialaan pour pouvoir financer leur contenu culturel local.
 
Dans ce contexte, où la grande menace vient des GAFA, notre Ministre flamand des médias a fait une déclaration remarquée. En résumé, il a souligné que la Flandre pouvait s’estimer heureuse d’être un petit marché qui réussit à maintenir à l’écart des sociétés comme RTL.
 
Pour rappel, RTL Belgium est une SA belge qui exploite trois chaînes de télévision en Belgique francophone, dispose d'un site d'actualités performant et est actionnaire de deux radios à succès, qui sont également toutes deux des sociétés anonymes belges. L'entreprise emploie environ 700 personnes aujourd'hui, mais est en restructuration avec un licenciement possible d'environ une centaine de collaborateurs. Une conséquence de la vision à long terme de l'entreprise sur l’évolution des médias ‘confirmés’ et de sa volonté de maintenir ses activités en Belgique, ainsi qu’un taux d’emploi maximal.
 
Le Ministre prend donc ouvertement position contre un groupe média européen qui affiche une forte présence en Belgique et crée directement et indirectement beaucoup d’emplois.
 
En tant que décideur politique, un Ministre peut bien sûr faire des choix et prendre position. Mais citer nommément une entreprise comme RTL est une attitude très révélatrice. Elle indique à quel point la vieille image de l'ennemi continue à prédominer.
 
Ceci alors que la seule façon de se dresser contre Google et Facebook pour les entreprises existantes passe par une collaboration intelligente. Et la notion d’échelle fait partie de celle-ci. C’est possible grâce à une collaboration entre les concurrents flamands actuels, mais en outre, une éventuelle collaboration avec RTL, ou une arrivée de celle-ci en Flandre, ne représente dans ce cadre aucunement une menace. Elle pourrait même plutôt constituer une garantie de la pérennité du contenu local qui soutient l'identité flamande. Tout comme RTL Nederland le fait depuis des décennies chez nos voisins du Nord. Là-bas, pour "l’homme de la rue", RTL est une société locale hollandaise. Avec un nom de marque européen et des possibilités dont ne dispose pas un acteur isolé.
 
RTL est également la société qui, via sa filiale IP Belgium, collabore depuis des années avec des initiatives locales telles que TOPradio et Nostalgie - mais également, par exemple, avec le phénomène anversois Radio Minerva - en vendant de la publicité nationale pour ces stations. En outre, elle n'est pas actionnaire de ces médias, mais simplement une entreprise désireuse de leur apporter, grâce à son expertise, un revenu maximal.
 
Enfin, est-il besoin de rappeler que 34% des actions de RTL Belgium sont détenues par des sociétés d'édition belges, parmi lesquelles Mediahuis. Le succès de RTL Belgium contribue ainsi directement à celui de l'un des plus grands groupes de médias en Flandre.
 
Le véritable "cookie monster", Monsieur le Ministre, provient de Californie.
 
RTL est sans doute la meilleure garantie qu'un groupe média européen - qui promeut le contenu régional, l'emploi et l'indépendance - peut contribuer à terme à la sauvegarde de la culture flamande. Nous trouvons donc regrettable que vous ayez tellement peur de RTL et que vous soyez, sans doute, un peu aveuglé par le soleil californien.



ARCHIVE / MEDIA - STRATEGY

JOBS




INTERVIEW

Laurent Lejeune (DAN) : « Notre groupe a la volonté d'être plus qu'une agence média »

Laurent Lejeune (DAN) : « Notre groupe a la volonté d'être plus qu'une agence média »



DOSSIER  



Comment REI continue à faire évoluer #OptOutside  


Deux ans après le succès mondial de #OptOutside, Tim Nudd d'Adweek nous raconte comment la marque REI a capitalisé sur son concept et créé un véritable mouvement de société.

En 2015, la chaîne...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


B2B Awards 2017 : les lauréats  


La quatrième édition des B2B Awards a rendu son verdict. Les jurys Press et Communication, présidés par Alex Thoré (Proximus) ont décerné quatre prix dans la première compétition et 10 dans la...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2017 : les campagnes en or  


Pour la cinquième fois en six ans, TBWA décroche le titre d'Agence de l'année aux Mixx Awards de BAM. Elle remporte trois prix avec Telenet, qui repart avec le trophée de l'Annonceur de l'année,...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier