FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Movember veut changer le visage de la santé au masculin

Mercredi 13 Novembre 2013


Movember veut changer le visage de la santé au masculin
Si vous voyez surgir des moustaches tout autour de vous, c’est soit le revival hipsters, soit des adeptes de Movember. L’organisation qui sensibilise au cancer de la prostate en incitant les hommes à se laisser pousser la bacchante, commence gentiment à trouver ses marques dans notre pays. Mark 'Rusty' Leruste, Country Manager de Movember pour la Belgique, la France et l’Espagne, évoque le devenir de cette sympathique organisation.

Movember en est à sa troisième édition en Belgique. Avec quel résultat ?

L’an dernier, 2.300 Belges se sont inscrits et nous avons récolté 64.000 euros. Cette année, nous avons déjà passé le cap des 4.000 membres. Notre concept a rapidement fait mouche dans le nord du pays, et depuis cette année la campagne prend une ampleur nationale. Le projet a débuté en 2003 en Australie, avec un groupe d’amis qui voulaient réintroduire le port de la moustache. L’initiative s’est ensuite transformée en campagne de sensibilisation au cancer de la prostate et à d’autres maladies masculines. Movember est désormais dans 21 pays avec 1,1 million de Mo Bros et de Mo Sistas (les sympathisants, ndlr.). Au total, nous avons récolté 147 millions de dollars. La majeure partie est investie dans les priorités fixées par notre Global Action Plan (GAP), une communauté mondiale de 250 chercheurs du cancer de la prostate. Via notre réseau social Promoveo, ceux-ci peuvent partager des informations essentielles. 

Par rapport à des organisations comme la Ligue nationale belge contre le Cancer et la Fondation contre le Cancer, votre approche fait plutôt penser à une marque lifestyle.

Le concept est très simple : vous vous inscrivez, vous vous rasez le 1er novembre et ensuite vous vous laissez pousser la moustache le reste du mois. Les gens sponsorisent les participants en versant de l’argent pour aider à résoudre la problématique du cancer de la prostate. Movember est parti d’une bonne blague, mais nous avons bel et bien l’ambition de mettre sur pied une grande plateforme de sensibilisation et de récolte de fonds pour braquer les projecteurs sur les problèmes de santé au masculin. Nous nous voyons comme les bad boys du charity business. Il est parfaitement possible de parler de choses sérieuses en s’amusant.

Quid de la stratégie de communication ?

Nous pouvons compter sur des supports qui nous offrent des espaces gratuits de temps à autre. Tout se passe en ligne et nous sommes particulièrement actifs via les médias sociaux. Nous faisons aussi appel à des agences locales de RP pour diffuser notre message (Oona pour la Belgique, ndlr.).

Quelles sont les marques qui s’associent à l’édition belge ?

Cette année, la chaîne de mode française Eleven Paris s’est engagée à créer un T-shirt dont les bénéfices nous seront intégralement reversés. Gillette nous a aussi rejoints dans plusieurs pays, dont la Belgique. Cette année, la cerise sur le gâteau est venue de la collaboration avec Brussels Airlines. Mais les fonds proviennent principalement de particuliers. C’est une vraie campagne grassroots. Nous sommes régulièrement contactés par de grosses entreprises qui cherchent à nous donner un chèque conséquent et à être impliquées, mais nous préférons qu’elles impliquent leurs collaborateurs dans le projet.

 

Un projet marketing en tête ? Rechercher une agence


ARCHIVE / BRANDS - STRATEGY

JOBS


INTERVIEW

Anne-Sophie Vilain : Comment l'UBA Academy soutient le succès des décideurs locaux

Anne-Sophie Vilain : Comment l'UBA Academy soutient le succès des décideurs locaux



DOSSIER  



Netvertising : Prière de ne pas déranger !  


On savait déjà que la publicité dérange les internautes, mais pas dans les proportions révélées dans une étude récemment menée par l'agence média Space. Et certains formats considérés comme très...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Plus d'écrans, plus d'opportunités ?  


Le nombre d’écrans dont nous disposons pour consommer du média a augmenté de manière exponentielle. A la lumière des enseignements du récent Media Vision Day du GRP, dédié à cette thématique, nous...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


High (Ad) Tech  


Retour sur le dernier Festival de Cannes, qui s’est achevée sur un constat : le rôle prépondérant joué par les entreprises technologiques. En témoigne le succès croissant des Innovation Lions.

en savoir plus

Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier