FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Seen from Space : On lit environ 60% du contenu d'un titre papier...

Dimanche 12 Novembre 2017


Seen from Space : On lit environ 60% du contenu d'un titre papier...
… et on le reprend en main un peu plus de deux fois durant sa période de référence. C’est ce qui ressort d’une part de la moyenne des proportions déclarées par les répondants de l’étude NRS du CIM, recalculées en pourcentage général, et d’autre part du nombre de reprises en main citées par ces mêmes répondants pour l’ensemble de la presse, quotidienne et magazine.
 
Explications :
 
- l’étude d’audience CIM a systématisé les questions de proportions lues qui vont de «[ce titre de presse] je le lis complètement de la première page à la dernière page » à « je le feuillette sans vraiment le lire ». En faisant correspondre ces déclarations à des valeurs numériques (lu complètement vaut 100%, seulement feuilleté vaut 12,5%, avec des stades intermédiaires à 75, 50 et 25%), on obtient une valeur moyenne par titre qui a été agrégée par type de presse.
 
Avec une moyenne de 64%, les journaux sont lus un peu plus en profondeur que les magazines, qui le sont à un peu moins de 60% (avec des valeurs oscillant entre 72 et 43%) ;
 
- la NRS a par ailleurs généralisé les questions de reprises en main : ici on demande aux répondants, pour les versions papier et digitale, en combien de fois ils lisent en moyenne un même numéro d’un support dont ils se sont déclarés lecteurs (choix allant de 1 à 5 fois et plus). Une valeur moyenne est donc encore plus facile à établir.
 
Elle varie entre moins de 2 fois pour la presse quotidienne et nettement plus de 2 pour la presse magazine, dont la durée de vie est en principe plus longue. Néanmoins, la différence n’est pas grande entre les deux types de presse.



ARCHIVE / INTELLIGENCE - RESEARCH

JOBS




INTERVIEW

Thierry Geerts (Google) :

Thierry Geerts (Google) : "Nous voulons contribuer à la défense du secteur"



DOSSIER  



La confiance dans les grandes marques n'a jamais été aussi faible   


L’édition 2017 de l’étude Connected Life menée par le bureau d’études Kantar TNS, se penche sur la confiance des consommateurs envers les marques, à l’aune d’une époque confuse où les fake news...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Comment REI continue à faire évoluer #OptOutside  


Deux ans après le succès mondial de #OptOutside, Tim Nudd d'Adweek nous raconte comment la marque REI a capitalisé sur son concept et créé un véritable mouvement de société.

En 2015, la chaîne...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Comment annoncer de manière ciblée avec la technologie prédictive de Predicube  


Predicube, la spin-off de l’Université d’Anvers et iMinds, lancée en 2014 et spécialisée en data prédictives et profiling, a dévoilé les résultats de sa 50ième campagne. Celle-ci a été menée en...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier