FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Björn Joos et Tom Willemkens (Prophets) : « De plus en plus de clients veulent être challengés par des agences qui mêlent le meilleur du digital et de la création »

Vendredi 3 Novembre 2017


Björn Joos et Tom Willemkens (Prophets) : « De plus en plus de clients veulent être challengés par des agences qui mêlent le meilleur du digital et de la création »
C'est officiel. Les prophètes anversois ont désormais une adresse à Bruxelles. Pour autant, Björn Joos et Tom Willemkens refusent de parler d'une nouvelle agence. Les fondateurs de Prophets s’expliquent.
 
Pourquoi ouvrir à Bruxelles ?
 
Björn Joos : Parce que nous en avions un peu marre de toujours entendre ou lire, Prophets, "l'agence anversoise"… (rires). Plus sérieusement, il y a plusieurs raisons à cela. La première, d'ordre purement logistique, c'est que nous sommes arrivés à saturation à Anvers en termes de place, avec 55 collaborateurs sur le pay-roll. Secundo, nous pensons qu'une agence qui compte sur le marché, se doit d'être physiquement présente à Bruxelles. Non seulement pour les annonceurs, qui diront néanmoins toujours le contraire, mais aussi et surtout pour le recrutement de talents. Il y a beaucoup plus d'expérience à Bruxelles qu'à Anvers, à commencer au niveau des médias "above", tout simplement parce qu'il y a beaucoup plus d'acteurs en présence…
 
Le gain récent du budget Audi n'a donc rien à voir avec cette ouverture ?
 
BJ : Absolument rien du tout ! Pour preuve, nous avons signé le contrat de location des bureaux six mois avant que PitchPoint ne nous inclue dans la longlist. Cela dit, comme pour beaucoup de nos autres clients, je peux m'imaginer que cela soit un avantage pour eux d'avoir une agence à Bruxelles…
 
Comment les deux agences vont-elles collaborer ?
 
Tom Willemkens : Tout d'abord, il n'y a pas de Prophets Bruxelles ni de Prophets Antwerp. Il y a Prophets tout court, qui a des bureaux à Bruxelles et à Anvers, tout simplement. En revanche, il est clair qu'après 13 ans d'activité, Anvers est devenue une machine très bien structurée et huilée, où les collaborateurs font et produisent des choses. Qu'ils soient designers, programmeurs, etc. Attention, je ne dis pas que c'est une usine, mais il y a quand même un certain mode de fonctionnement spécifique, qui laisse peu de place à la créativité. Avec Bruxelles, l’idée est de contrebalancer tout cela, en dédiant les deux tiers de la superficie des bureaux à la création. Parce que, contrairement à Anvers, il est encore possible à Bruxelles de mettre la création au cœur de l'agence.
 
C'est la mission de Sam De Win…
 
TW : Exactement. Nous avons engagé Sam (ex ECD chez Serviceplan et Ogilvy notamment, ndlr) pour construire une création digne de ce nom. Nous nous sommes engagés vis-à-vis de lui à ce niveau.
 
BJ : C'est même notre ambition principale, prioritaire. Pour avoir participés à des pitches importants récemment, nous avons pu constater que de plus en plus de clients veulent être challengés par des agences qui mêlent le meilleur des deux mondes - le digital et la création. C'est pourquoi nous allons désormais davantage nous positionner comme une agence stratégico-créative, avec un ADN digital fort. C'est vraiment ce qui fait notre différence et notre force. Nous ne souhaitons absolument pas devenir la xième agence créative classique, comme il y en a déjà beaucoup trop dans le royaume...
 
TW : Digital first. Nous allons rester très consistants à ce niveau. Si, par exemple, nous sommes invités à participer à des compétitions qui ne nous laissent pas l'opportunité de démontrer tout notre potentiel stratégique et digital, nous déclinerons toujours l'invitation.

Qui va gérer le day-to-day à Bruxelles ?
 
BJ : Le management ne change pas et nous fonctionnons avec un P&L unique. Nous avons néanmoins confié la gestion journalière de l'agence à Amaury Thomas, qui nous a rejoints il y a quatre ans, et qui coiffe la casquette d'Account Director depuis trois ans. Pour le reste, nous sommes actuellement à la recherche d'une dizaine de nouveaux collaborateurs et profils…



ARCHIVE / AGENCIES - COMMUNICATION

JOBS


INTERVIEW

Mark Tungate : « Il n'existe aucun autre prix comme les Epica »

Mark Tungate : « Il n'existe aucun autre prix comme les Epica »



DOSSIER  



B2B Awards 2017 : les lauréats  


La quatrième édition des B2B Awards a rendu son verdict. Les jurys Press et Communication, présidés par Alex Thoré (Proximus) ont décerné quatre prix dans la première compétition et 10 dans la...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2017 : les campagnes en or  


Pour la cinquième fois en six ans, TBWA décroche le titre d'Agence de l'année aux Mixx Awards de BAM. Elle remporte trois prix avec Telenet, qui repart avec le trophée de l'Annonceur de l'année,...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Les ambitions de Kickstarter : construire un monde plus créatif   


Présente en Belgique depuis deux ans, la plateforme de crowdfunding américaine a réuni depuis sa création en 2009 près de 13 millions de personnes qui sont engagées à hauteur de 3,2 milliards de...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier