FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Encodez votre e-mail ci-après et recevez un lien pour créer votre mot de passe.


Envoyer votre mot de passe
close

Seen from Space : "Koh-Lanta", du rêve à la réalité

Samedi 21 Octobre 2017


Seen from Space :
Pendant très longtemps "Koh-Lanta" a fait rêver en tant qu’Eldorado publicitaire inaccessible aux annonceurs belges. Programme à très forte audience et qualitativement estimé par les téléspectateurs francophones, cette télé-réalité d’aventure diffusée sur TF1, semblait en théorie le contexte programme idéal. Désenchantement total à l’analyse des chiffres CIM !
 
L’audience live+7 des écrans publicitaires liés à "Koh-Lanta" montre une déperdition de 50% par rapport au programme, environ le double d’un programme moyen sur une chaîne locale ! Incompréhensible ? Pas tant que ça si l’on observe d’une part l’articulation d’une soirée K-L, et d’autre part l’articulation de l’audience correspondante. Chaque partie de l’émission est séparée par un écran de minimum 6 minutes, auquel s’ajoutent sponsoring et annonces-programmes, laissant aux téléspectateurs entre 8 et 10 minutes de "temps libre".
 
Quant à l’audience, on observe que le live est assez stable au fil de la soirée. Par contre, la vision différée joue aux montagnes russes lorsqu’on passe du programme aux écrans publicitaires. Explication : 50% de l’audience de "Koh-Lanta" est consommée en différé, et les téléspectateurs correspondants font visiblement massivement l’impasse sur la pub. Est-ce une fatalité ? Non, l’écart d’audience live+7 "écrans vs programmes" est deux fois moindre sur les téléréalités de RTL-TVI. La longueur des écrans semble donc bien dans ce cas-ci un lourd désavantage.
 
On ne parle plus d’attention ou de souvenir, mais bien de la négation pure et simple de la publicité par un téléspectateur sur deux. Et pourtant on en avait rêvé des écrans à 15 GRP.



ARCHIVE / INTELLIGENCE - RESEARCH






INTERVIEW

An Caers (Medialaan) : « La technologie nous aidera à diffuser nos histoires sur un nombre toujours plus grand de plateformes »

An Caers (Medialaan) : « La technologie nous aidera à diffuser nos histoires sur un nombre toujours plus grand de plateformes »



DOSSIER  



BTOB Awards 2018 : Les campagnes en or et la marque média de l'année  


Le grand vainqueur de l'édition 2018 des BTOB Awards est LDV United qui remporte trois Gold sur les quatre décernés, et un Silver avec ses campagnes "Dare to sponsor" pour Special Olympics et...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2018 : les campagnes en or  


Parmi les 133 campagnes inscrites à l'édition 2018 des Mixx Awards de BAM, les jurys présidés par Christine Jean (AG), Sonja Klein (OMG), Wim Decraene (Frucon) et Alex Thoré (Magis.company) ont...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Re-evaluating Media : de l'impact perçu et réel des médias  


Au début de cette année, Radiocenter, l’organisme de marketing des stations britanniques qui promeut la radio en tant que média commercial, a chargé Ebiquity d'étudier les rapports de force des...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier