FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Seen from Space : "Koh-Lanta", du rêve à la réalité

Samedi 21 Octobre 2017


Seen from Space :
Pendant très longtemps "Koh-Lanta" a fait rêver en tant qu’Eldorado publicitaire inaccessible aux annonceurs belges. Programme à très forte audience et qualitativement estimé par les téléspectateurs francophones, cette télé-réalité d’aventure diffusée sur TF1, semblait en théorie le contexte programme idéal. Désenchantement total à l’analyse des chiffres CIM !
 
L’audience live+7 des écrans publicitaires liés à "Koh-Lanta" montre une déperdition de 50% par rapport au programme, environ le double d’un programme moyen sur une chaîne locale ! Incompréhensible ? Pas tant que ça si l’on observe d’une part l’articulation d’une soirée K-L, et d’autre part l’articulation de l’audience correspondante. Chaque partie de l’émission est séparée par un écran de minimum 6 minutes, auquel s’ajoutent sponsoring et annonces-programmes, laissant aux téléspectateurs entre 8 et 10 minutes de "temps libre".
 
Quant à l’audience, on observe que le live est assez stable au fil de la soirée. Par contre, la vision différée joue aux montagnes russes lorsqu’on passe du programme aux écrans publicitaires. Explication : 50% de l’audience de "Koh-Lanta" est consommée en différé, et les téléspectateurs correspondants font visiblement massivement l’impasse sur la pub. Est-ce une fatalité ? Non, l’écart d’audience live+7 "écrans vs programmes" est deux fois moindre sur les téléréalités de RTL-TVI. La longueur des écrans semble donc bien dans ce cas-ci un lourd désavantage.
 
On ne parle plus d’attention ou de souvenir, mais bien de la négation pure et simple de la publicité par un téléspectateur sur deux. Et pourtant on en avait rêvé des écrans à 15 GRP.



ARCHIVE / INTELLIGENCE - RESEARCH

JOBS


INTERVIEW

Mark Tungate : « Il n'existe aucun autre prix comme les Epica »

Mark Tungate : « Il n'existe aucun autre prix comme les Epica »



DOSSIER  



B2B Awards 2017 : les lauréats  


La quatrième édition des B2B Awards a rendu son verdict. Les jurys Press et Communication, présidés par Alex Thoré (Proximus) ont décerné quatre prix dans la première compétition et 10 dans la...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2017 : les campagnes en or  


Pour la cinquième fois en six ans, TBWA décroche le titre d'Agence de l'année aux Mixx Awards de BAM. Elle remporte trois prix avec Telenet, qui repart avec le trophée de l'Annonceur de l'année,...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Les ambitions de Kickstarter : construire un monde plus créatif   


Présente en Belgique depuis deux ans, la plateforme de crowdfunding américaine a réuni depuis sa création en 2009 près de 13 millions de personnes qui sont engagées à hauteur de 3,2 milliards de...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier