FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Seen from Space : "Koh-Lanta", du rêve à la réalité

Samedi 21 Octobre 2017


Seen from Space :
Pendant très longtemps "Koh-Lanta" a fait rêver en tant qu’Eldorado publicitaire inaccessible aux annonceurs belges. Programme à très forte audience et qualitativement estimé par les téléspectateurs francophones, cette télé-réalité d’aventure diffusée sur TF1, semblait en théorie le contexte programme idéal. Désenchantement total à l’analyse des chiffres CIM !
 
L’audience live+7 des écrans publicitaires liés à "Koh-Lanta" montre une déperdition de 50% par rapport au programme, environ le double d’un programme moyen sur une chaîne locale ! Incompréhensible ? Pas tant que ça si l’on observe d’une part l’articulation d’une soirée K-L, et d’autre part l’articulation de l’audience correspondante. Chaque partie de l’émission est séparée par un écran de minimum 6 minutes, auquel s’ajoutent sponsoring et annonces-programmes, laissant aux téléspectateurs entre 8 et 10 minutes de "temps libre".
 
Quant à l’audience, on observe que le live est assez stable au fil de la soirée. Par contre, la vision différée joue aux montagnes russes lorsqu’on passe du programme aux écrans publicitaires. Explication : 50% de l’audience de "Koh-Lanta" est consommée en différé, et les téléspectateurs correspondants font visiblement massivement l’impasse sur la pub. Est-ce une fatalité ? Non, l’écart d’audience live+7 "écrans vs programmes" est deux fois moindre sur les téléréalités de RTL-TVI. La longueur des écrans semble donc bien dans ce cas-ci un lourd désavantage.
 
On ne parle plus d’attention ou de souvenir, mais bien de la négation pure et simple de la publicité par un téléspectateur sur deux. Et pourtant on en avait rêvé des écrans à 15 GRP.



ARCHIVE / INTELLIGENCE - RESEARCH

JOBS




INTERVIEW

Thierry Geerts (Google) :

Thierry Geerts (Google) : "Nous voulons contribuer à la défense du secteur"



DOSSIER  



La confiance dans les grandes marques n'a jamais été aussi faible   


L’édition 2017 de l’étude Connected Life menée par le bureau d’études Kantar TNS, se penche sur la confiance des consommateurs envers les marques, à l’aune d’une époque confuse où les fake news...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Comment REI continue à faire évoluer #OptOutside  


Deux ans après le succès mondial de #OptOutside, Tim Nudd d'Adweek nous raconte comment la marque REI a capitalisé sur son concept et créé un véritable mouvement de société.

En 2015, la chaîne...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Comment annoncer de manière ciblée avec la technologie prédictive de Predicube  


Predicube, la spin-off de l’Université d’Anvers et iMinds, lancée en 2014 et spécialisée en data prédictives et profiling, a dévoilé les résultats de sa 50ième campagne. Celle-ci a été menée en...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier