FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

New Jobs @ Proximus, volume 1 : Communication Journey Manager

Vendredi 6 Octobre 2017


New Jobs @ Proximus, volume 1 : Communication Journey Manager
Business models disruptifs, transformation digitale, nouveaux modes de communication. Il va sans dire que ces évolutions vont de pair avec l’émergence de nouvelles fonctions en entreprises. Dans cette série d’entretiens, nous nous intéresserons à celles créées au sein de Proximus. Coup d’envoi avec son Communication Journey Manager, Bart De Bodt.

En quoi consiste le job de Communication Journey Manager ?

Je suis chargé de gérer l’architecture de l’ensemble du parcours de communication et de déterminer les messages à montrer à telle ou telle cible. Je dois en outre définir le meilleur mix entre push, pull, owned, earned, shared et paid media. Il s’agit d’une fonction transversale, qui tient compte des différentes spécialisations pour créer un parcours entièrement adapté aux besoins du client.

Quelles sont les compétences (spécifiques) requises pour exercer votre fonction ?

L’orientation client est la chose la plus importante. Il faut pouvoir collaborer efficacement avec les différentes disciplines pour faire en sorte que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. D’autre part, il faut combiner de solides connaissances en marketing digital avec une compréhension en profondeur des médias numériques. Il faut aussi s’y connaître en content marketing et en publicité : les différentes façons d’acheter de l’espace publicitaire, les formats, les possibilités de ciblage, etc. Il faut posséder un solide bagage technologique et pouvoir travailler avec différentes plateformes et outils publicitaires, comme les DMP. Enfin, cela demande de combiner différentes aptitudes analytiques et créatives.

Pourquoi avez-vous opté pour cette fonction chez Proximus ?

Cette fonction me plaît beaucoup pour les opportunités qu’elle m’offre de développer tous les points de contact avec les clients. Ces dernières années, de nouveaux silos ont fait leur apparition dans quantité d’entreprises. Outre les traditionnels, il existe aujourd’hui de nombreux médias, tels que les moteurs de recherche et les réseaux sociaux, qui sont souvent gérés par des équipes spécialisées. On assiste par ailleurs à l’avènement des interfaces conversationnelles. Cette évolution contraint les entreprises à revoir leur approche en matière de touchpoints afin d’harmoniser ceux-ci au sein d’une vision claire.
 
Proximus est précurseur dans ce domaine. C’est pourquoi je vois cette fonction comme un défi à relever. Proximus est une entreprise en pleine mutation qui met tout en œuvre pour répondre aux attentes de ses clients et investit massivement dans le numérique. La vision nettement définie de la direction générale est un autre élément qui m’a incité à entrer chez Proximus.

Existe-t-il des formations spécifiques pour cette fonction ?

Non, pas vraiment. On peut bien sûr suivre une formation en communication, en marketing, voire plus spécifiquement en marketing digital. Cette dernière aborde de nombreuses connaissances nécessaires à ma fonction. Outre un bagage numérique général, il est important de disposer d’une expertise poussée en médias digitaux. Il faut notamment savoir que l’on peut acheter de l’espace sur Facebook à partir des critères de couverture et de répétition, bien maîtriser les possibilités de ciblage sur les différentes plateformes et savoir comment transmettre le plus efficacement un message. En plus d’apprendre sur le tas, il y a heureusement de nombreuses informations disponibles sur toutes sortes de sites et blogs, et l’on peut assister aux workshops organisés régulièrement par des partenaires médias.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Après avoir décroché un diplôme en communication à l’UA, je suis entré comme webmaster chez HR Square, un magazine consacré aux ressources humaines. Ensuite, j’ai occupé le poste d’EMEA Communications Coordinator chez Thomson Reuters. Après cela, je suis passé au marché B2C, tout d’abord comme Online Marketing et E-commerce Manager chez CeWe Color, puis en tant que consultant pour The House of Marketing. Là, j’ai planché sur des questions comme le CRM, le brand management, le média planning, le marketing digital et l’innovation. Ces deux dernières années, j’ai aussi travaillé chez Engie Electrabel comme Digital Marketing en Transformation Manager.



ARCHIVE / BRANDS - STRATEGY

JOBS




INTERVIEW

Meet & Read @ UBA Trends Day : David Mattin (TrendWatching)

Meet & Read @ UBA Trends Day : David Mattin (TrendWatching)



DOSSIER  



Merit Awards 2018: les lauréats  


Cette année, outre la rédaction de MM, le jury des Merit Awards regroupait Isabelle Peeters (BBDO), Madeleine Leclercq (Tramway 21), Davy Caluwaerts (Zenith), Gregory Ginterdaele (DDB) et David...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Quand VW confie ses reco médias à l'IA  


Il y a deux ans, Volkswagen Allemagne confiait son budget médias numériques à l’agence danoise Blackwood Seven en lieu et place de Mediacom. Une nouvelle en soi banale, si ce n’est que Blackwood...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Comment REI continue à faire évoluer #OptOutside  


Deux ans après le succès mondial de #OptOutside, Tim Nudd d'Adweek nous raconte comment la marque REI a capitalisé sur son concept et créé un véritable mouvement de société.

En 2015, la chaîne...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier