FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Christophe Vogels et Pierre Gilbert (Eponym) : « De plus en plus d'annonceurs veulent partir du live pour développer leur stratégie »

Dimanche 20 Août 2017


Christophe Vogels et Pierre Gilbert (Eponym) : « De plus en plus d'annonceurs veulent partir du live pour développer leur stratégie »
Fondée en 2003 par Pierre Gilbert, l’agence événementielle EPO vient d’être rebaptisée Eponym. En 2007, l’homme s’est associé à Albert Bayot, afin d’élargir l’offre à trois métiers, interdépendants et connectés : Brand Activation, Event Creation et Stand Production. Le tout sous l’œil globe-trotter et également expert de Christophe Vogels, Creative Leader de l’agence.

Comment tout a commencé ?
 
Pierre Gilbert : J'ai fondé EPO en 2003. "E" pour "Evénement", "P" pour "Promotion" et "O" pour "Organisation". Dans un premier temps, j'ai principalement travaillé pour les agences de pub, qui avaient besoin d'un partenaire tel que EPO pour implémenter l'aspect événementiel. A l'époque, j'étais donc plutôt en mode "collaboration freelance". Ensuite, en 2006, j'ai réalisé un premier projet avec Albert Bayot, un spécialiste de la production de décors et de grands événements, qui est deviendra mon associé dans la foulée. Nos activités étaient très complémentaires et, tout naturellement, nous avons décidé de développer cette synergie. D'autant plus qu'à partir de 2008, la tendance s'est totalement inversée : alors que jusque-là nous travaillions majoritairement pour les agences, nous avons commencé à travailler de plus en plus en direct pour les annonceurs. Résultat, nous employons aujourd'hui 16 personnes (bientôt 17 ndlr.) et réalisons un chiffre d'affaires de 3,6 millions en 2016.
 
Pourquoi avoir rebaptisé l'agence Eponym ?
 
Christophe Vogels : La marque EPO a été utilisée jusqu'à la fin 2016. Nous avons constaté qu'elle ne parlait plus aux gens et, quand elle le faisait encore, c'était avec une connotation négative liée au dopage… Par ailleurs, nouvelles technologies obligent, EPO nous posait désormais des problèmes plus techniques. Par exemple, le nom de domaine EPO.be n'était plus disponible, ce qui nous obligeait a trouvé des subterfuges pour pouvoir l'utiliser, du style des traits d'union entre chaque lettre. Ce qui passait encore pour l'url, mais ce qui devenait extrêmement pénible pour les adresses électroniques. Enfin, il y avait aussi l'aspect prononciation. Comme nous commencions à travailler de plus en plus à l'international, le nom EPO changeait souvent de sens en fonction de l'accent propre à chaque pays. Bref, tant qu'à changer d'identité de marque, autant également changer de nom…
 
Maintenant, pour être tout à fait honnête, je dois avouer que je ne me souvenais plus de la définition exacte du terme "éponyme", mais après vérification, j'ai trouvé cette idée de "prêter ou donner son nom à…" très intéressante, parce que c'est exactement ce que nous faisons : nous prêtons notre savoir-faire, nos services, notre infrastructure, nos matériaux, notre équipe, etc. aux annonceurs et agences.
 
Justement, l'offre a-t-elle également évolué ?
 
PG : La volonté est d'avoir une plateforme événementielle dans laquelle le client peut venir se servir pour faire de l'activation, un événement corporate et de la production de stand. Pourquoi ces trois métiers ? Parce que, tout simplement, les ressources nécessaires ainsi que la manière de travailler pour chacun d'entre eux sont fort similaires. C'est pourquoi nous avons voulu pouvoir offrir une "tool box" et un "one stop shopping" pour tout ce qui est déclinable en communication live. C'est vraiment notre activité principale. De manière audacieuse, nous avons relevé le défi d'avoir trois métiers, ce qui nous permet d'utiliser les compétences de l'un pour subvenir au besoin de l'autre.
 
D'où vient l'inspiration en matière de communication événementielle ?
 
CV : Pour pouvoir sortir des concepts innovants, il faut s'informer et s'inspirer à droite et à gauche, à commencer par là où ça se passe, et pas uniquement sur Internet, parce qu'aller voir sur place, rencontrer, discuter et échanger avec des locaux, ce n'est vraiment pas la même chose… C'est pourquoi, depuis cette année, Pierre et Albert me permettent de travailler trois mois par an à partir de… l'étranger, avec un focus sur tout ce qui est endroits créatifs, au sens très large du terme. Cela peut être une exposition, un établissement particulièrement intéressant côté architectural ou encore, évidemment, un événement. Nous avons convenu de tenter l'expérience trois ans avant de tirer un premier bilan. Cette année, je suis déjà parti travailler depuis Moscou et Montréal, et en décembre je serai à Sydney.
 
Quels sont les projets dont vous êtes le plus fiers à ce jour ?
 
CV : Un événement récurrent pour la banque Euroclear, pour laquelle nous avons imaginé un concept qui permet de rassembler tous les collaborateurs des six pays principaux où Euroclear est présente, à l'occasion de leur rassemblement annuel. Et ce, non pas physiquement, mais virtuellement ! Plutôt que de proposer un projet convenu, qui exigerait le déplacement en avion de tous les collaborateurs pour se retrouver à un endroit précis, nous avons proposé à Euroclear d'organiser un événement dans chaque pays et de les connecter entre eux grâce à l'audiovisuel. Tout le challenge était d'avoir dans chaque pays une régie télé, un camion et une liaison satellite, et de coordonner le tout. A mes yeux, c'est vraiment le projet qui nous différencie de la concurrence. En Belgique, il y a très peu d'événements de cette envergure, avec un aspect technique aussi impressionnant.
 
PG : Je citerais également les "Tables Perlées" pour Bru, dont nous signons aussi le développement de A à Z depuis 2015. Cette année, nous avons métamorphosé le concept en "Les Découvertes Perlées de Bru". Au fil des saisons, nous allons faire découvrir la beauté de la nature aux alentours de Stoumont, un village dans les Ardennes belges, où jaillit l’eau de Bru. Cette découverte se terminera autour d’une Table Perlée, dressée dans un lieu exceptionnel…
 
Un dernier mot ?
 
PG : Depuis plus ou moins six mois, nous constatons que de plus en plus d'annonceurs veulent désormais partir du live pour développer leur stratégie. Ils nous disent littéralement : « Nous voulons faire une campagne événementielle, qui deviendra notre campagne de communication. » Autrement dit, un événement au cours duquel tout ce qui pourra être capté, que ce soit des vidéos et/ou photos, voire d’autres interactions, deviendra le contenu de la campagne de com'... C'est assez inattendu, à l'image de notre nouvelle signature : "Be the unexpected", que ce soit dans la manière et le résultat.



ARCHIVE / AGENCIES - COMMUNICATION

JOBS


INTERVIEW

Mark Tungate : « Il n'existe aucun autre prix comme les Epica »

Mark Tungate : « Il n'existe aucun autre prix comme les Epica »



DOSSIER  



B2B Awards 2017 : les lauréats  


La quatrième édition des B2B Awards a rendu son verdict. Les jurys Press et Communication, présidés par Alex Thoré (Proximus) ont décerné quatre prix dans la première compétition et 10 dans la...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2017 : les campagnes en or  


Pour la cinquième fois en six ans, TBWA décroche le titre d'Agence de l'année aux Mixx Awards de BAM. Elle remporte trois prix avec Telenet, qui repart avec le trophée de l'Annonceur de l'année,...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Les ambitions de Kickstarter : construire un monde plus créatif   


Présente en Belgique depuis deux ans, la plateforme de crowdfunding américaine a réuni depuis sa création en 2009 près de 13 millions de personnes qui sont engagées à hauteur de 3,2 milliards de...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier