FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Paroles de juré cannois : Pieter Staes (These Days)

Mardi 20 Juin 2017


Paroles de juré cannois : Pieter Staes (These Days)
Mardi matin. Pieter Staes, CD de These Days et membre du jury Promo & Activation, rayonne. Hier soir, la campagne "Coins of Hope" pour Child Focus a valu à l’agence de l’or et de l’argent en PR et du bronze en Outdoor. Trois Lions (assortis d’une série de shortlists et de deux autres Bronze depuis, ndlr.) et autant de motifs pour une petite fête le lundi soir. Alors que le reste de son équipe n’a pas encore donné signe de vie, remarquablement frais et alerte, Pieter Staes répond avec entrain à nos questions.
 
Vous avez accompli votre travail de juré depuis chez vous et vous n’êtes arrivé à Cannes que le lundi. Il y a une manière nouvelle d’organiser les jurys ?
 

En effet. Il y a désormais deux types de jury : un Shortlist Jury et un Awarding Jury. C’est au second que revient le travail le plus agréable (rires). En tant que membre du premier jury, je recevais du "travail à accomplir" chaque semaine. Il ‘s’agissait d’attribuer des points à chaque case. J’en ai vu 700 au total. Parfois en caleçon et en peignoir. Ce n’est pas difficile, mais ce qui manque, c’est de ne pas pouvoir en discuter avec quelqu’un.
 
Quelles étaient les consignes données par le président du jury, Stéphane Xiberras ?
 

Nous avions un Skype call avec lui. Je l’ai manqué, parce qu’il y avait trop de monde. Mais j’avais bien reçu ses consignes et sa vision sur la catégorie. Une approche plutôt standard : veillez à ce que le case se trouve légitimement en catégorie Promo & Activation, et vérifier s’il correspond bien à la sous-catégorie. Ensuite, il s’agissait simplement de faire émerger le meilleur travail.
 
Comment envisagez-vous votre rôle de juré ? A quoi avez-vous accordé de l’attention ? De quelle manière votre contribution a-t-elle fait une différence ?
 
J’étais résolu à ne pas laisser passer ce qui me semblait être du "travail moins réel". Chaque fois, on trouve des choses spécifiquement créées pour les festivals, cela se voit à des kilomètres. Si dans la description je constate qu’il ne s’agit pas d’une vraie campagne, je l’enterre sans remords. J’ai en outre recherché les très bonnes idées, et il y en avait quelques-unes. Mais aussi beaucoup de mauvais travail ! De l’argent perdu en inscriptions (rires).
 
Y avait-il une sorte de consensus entre les membres du jury, pour le choix du Grand Prix ?
 

Nous n’étions pas réunis, mais une "chatbox" permettait de discuter avec les autres jurés. Cependant, il n’y a pas eu beaucoup de concertation. Je ne sais donc pas s’il y eu ou non une rapide unanimité. Personnellement, mon favori était "Unlimited Stadium" pour Nike, de BBH Singapour (Bronze, ndlr.). Le meilleur case de Promo & Activation selon moi. De quoi être jaloux…
 
Pourquoi cette absence de Lions pour la Belgique, malgré les huit shortlists ?
 

Nos idées sont plutôt fortes, mais celles des autres pays également. Cette année, les Américains ont très bien scoré. Et quand les Américains ont une bonne idée et que ça déroule, ils emportent tout sur leur passage. Déjà qu’ils ont des budgets équivalents au PNB de la Belgique ! (rires). La différence de moyens est tellement énorme. Nous ne pouvons rien y faire, nous devons vivre avec.
 
Les grands pays ont toujours eu de plus grands budgets, mais ils étaient peut-être moins inventifs auparavant. Cette époque est révolue. Tout le monde travaille différemment aujourd’hui. Nous, les Belges, avons émergé plus tôt avec mortierbrigade et Duval Guillaume. En sortant des sentiers battus, avec des budgets limités. Aujourd’hui, il n’y a plus de sentier du tout. Chacun fait les choses les plus folles. Ce sont souvent les budgets qui font la différence. Il y a évidemment des catégories pour lesquelles cela ne joue pas. En radio, par exemple, le budget est moins important.
 
Quels sont vos autres favoris ?
 
Je n’ai rien de plus à dire à propos de "Graham" et de la "Fearless girl" : chacun a pu constater entretemps à quel point ce travail est excellent. Mais il y en a d’autres. Comme "We are the Superhumans" de Channel 4, qui a beaucoup de chances de remporter le Grand Prix en Film. On trouve beaucoup de bon travail belge dans cette catégorie, "The Midnight Sun" de mortierbrigade, notamment. J’attends la fin de la semaine avec impatience.



ARCHIVE / CANNES LIONS 2017

JOBS




INTERVIEW

Thierry Geerts (Google) :

Thierry Geerts (Google) : "Nous voulons contribuer à la défense du secteur"



DOSSIER  



La confiance dans les grandes marques n'a jamais été aussi faible   


L’édition 2017 de l’étude Connected Life menée par le bureau d’études Kantar TNS, se penche sur la confiance des consommateurs envers les marques, à l’aune d’une époque confuse où les fake news...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Comment REI continue à faire évoluer #OptOutside  


Deux ans après le succès mondial de #OptOutside, Tim Nudd d'Adweek nous raconte comment la marque REI a capitalisé sur son concept et créé un véritable mouvement de société.

En 2015, la chaîne...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Comment annoncer de manière ciblée avec la technologie prédictive de Predicube  


Predicube, la spin-off de l’Université d’Anvers et iMinds, lancée en 2014 et spécialisée en data prédictives et profiling, a dévoilé les résultats de sa 50ième campagne. Celle-ci a été menée en...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier