FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Emmanuel Goedseels (Whyte) et Kris Poté (Capgemini) : Good to be C Square

Samedi 17 Juin 2017


Emmanuel Goedseels (Whyte) et Kris Poté (Capgemini) : Good to be C Square
Lors du dernier PR Summit, la BPRCA et 3C avaient annoncé leur volonté d’unir leurs forces au sein de C² (prononcer C Square). Une nouvelle association, ouverte tant aux professionnels de la communication qu’aux agences. Nous avons rencontré Emmanuel Goedseels (Whyte) et Kris Poté (Capgemini), les co-présidents de l'association (entouré du journaliste Alain Gerlache sur la photo) pour tirer un premier bilan.
 
Tout d'abord pourquoi avez-vous décidé de fusionner ?
 
Kris Poté : 3C était une association d’individus occupant une fonction de responsable de la communication. La BPRCA, qui rassemblait les agences, était un peu l’équivalent de l’ACC dans le domaine de la communication corporate. Force était de constater que nous travaillions dans le même environnement. Par ailleurs, nous avons toujours veillé à ne pas nous concurrencer. C’est pourquoi nous avons décidé de rassembler tout le monde : les membres in house (les annonceurs, les entreprises) et les agences. Nous compterons au total 500 à 600 membres individuels. Nous allons faire en sorte que l’association mette en avant les différentes disciplines, via des commissions encore à créer. La première sera consacrée à la consultance et représentera les agences, une autre sera dédiée aux consultants indépendants et une troisième aux membres in house. L’initiative doit venir des membres qui veulent collaborer.
 
Emmanuel Goedseels : C² est la conséquence logique d’une longue évolution. Les changements dans les styles de communication font que les différentes disciplines se rapprochent de plus en plus. On remarque, au sein du secteur, que la forme perd en importance, au profit de canaux plus diversifiés. Les attentes en matière de communication sont comparables, il était donc logique de tout rassembler au sein d’une association se positionnant comme une communauté. D’où le nom, C², Communications Community. De cette manière nous sommes ouverts également aux personnes qui s’occupent de communication non commerciale et de communication politique. Cela peut être très enrichissant.
 
Un membre individuel paye 250 euros par an, une entreprise 1.100 euros. Que peuvent-ils attendre en retour ?
 
KP : Comme par le passé, nous planifions divers événements, environ un tous les deux mois. Ceux-ci sont dédiés à des thèmes d’actualité qui concernent l’ensemble du secteur. Cela va de l’entreprenariat durable à la guerre des talents. En outre, nous organisons des micro-ateliers, autour de thèmes spécifiques, comme la communication de crise par exemple. Nous tenons également des "Clubs", des rassemblements informels propices au réseautage, qui constitue une dimension importante au niveau de la compétence.
 
EG : Nous organisons aussi le PR-Summit, qui aura lieu en novembre, et l’année prochaine vraisemblablement à nouveau les IBIS Awards. Mais ce n’est pas encore tout-à-fait acquis, en raison du caractère plutôt confidentiel de nombreux dossiers PR et corporate.
 
Comment sera structurée C² ?
 
EG : Comme la plupart des associations, nous travaillerons avec un président, un vice-président et un conseil d’administration. 2017 est une période de transition, avec une co-présidence assumée par Kris et moi-même. L’objectif est d’abord de régler un certain nombre d’aspects techniques, comme le futur des membres du personnel qui travaillaient pour 3C : C² n’aura pas de collaborateurs. Le siège social se trouve chez Whyte, mais il n’y a pas de bureau au sens physique du terme. Les activités et les réunions auront lieu chez les membres. En 2018, nous organiserons des élections pour l’installation d’une nouveau conseil d'administration, qui se composera d’une douzaine de membres, qui devront être représentatifs du secteur.
 
Quels sont les projets qui vous occupent déjà ?
 
EG : Nous voulons élaborer un code de conduite pour un certain nombre de questions d'actualité entre clients et agences, mais les sujets "sensibles" sont moins nombreux que dans le monde des agences de publicité : nous ne vendons en effet que notre expertise et nos heures. Mais pour de nombreux sujets il peut être utile de conjuguer nos expertises, par exemple en matière de droits d’auteur et de contenu. Ou à propos de la distinction entre blogueurs et journalistes.
 
KP : C² veut également être le porte-parole officiel pour tous les organes de communication lorsque des points de vue doivent être exprimés. Statutairement, nous sommes un groupement d’intérêts. Cela devra donc également être reflété par notre site web qui sera actif après l'été.



ARCHIVE / ASSOCIATIONS

JOBS


INTERVIEW

Mark Tungate : « Il n'existe aucun autre prix comme les Epica »

Mark Tungate : « Il n'existe aucun autre prix comme les Epica »



DOSSIER  



B2B Awards 2017 : les lauréats  


La quatrième édition des B2B Awards a rendu son verdict. Les jurys Press et Communication, présidés par Alex Thoré (Proximus) ont décerné quatre prix dans la première compétition et 10 dans la...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2017 : les campagnes en or  


Pour la cinquième fois en six ans, TBWA décroche le titre d'Agence de l'année aux Mixx Awards de BAM. Elle remporte trois prix avec Telenet, qui repart avec le trophée de l'Annonceur de l'année,...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Les ambitions de Kickstarter : construire un monde plus créatif   


Présente en Belgique depuis deux ans, la plateforme de crowdfunding américaine a réuni depuis sa création en 2009 près de 13 millions de personnes qui sont engagées à hauteur de 3,2 milliards de...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier