FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

TV Queen, par Stephan Salberter (Head of Corporate Communication & Relations, ING)

Mardi 23 Mai 2017


TV Queen, par Stephan Salberter (Head of Corporate Communication & Relations, ING)
La réussite d’Emmanuel Macron est analysée sous tous les angles par les observateurs. Pour Amid (Faljaoui, Directeur des magazines francophones de Roularta, ndlr.), il est même une startup. Si Barack Obama a gagné son premier mandat grâce aux médias sociaux et à son célèbre mouvement "The Great Schlep", magnifique case primé à Cannes, cette fois les marques médias traditionnelles, le journalisme d’investigation et la télévision sont les grandes gagnantes.

Certes, ce n’est pas la mère de tous les écrans (cela reste le cinéma) mais notre vieille amie a regagné ses lettres de noblesse. Bien entendu la stratégie sociale de Macron a fonctionné, je vous renvoie à l’excellent reportage de TF1 à ce sujet, mais les fake news, les mensonges, l’agressivité et l’outrance vis-à-vis des journalistes professionnels n’ont pas payé. Comme l’industrie de la musique qui a "rejuvené" les festivals et les expériences, Emmanuel Macron a "rejuvené" les meetings et la télévision avec la bonne touche de digital pour le customer experience.
 
La télévision aura joué un rôle primordial et confirmé son leadership de média fédérateur, partageur d’émotion grâce à la force du direct et du contenu professionnel. Ses nombreux formats, ses débats avec experts, ses plateaux, ses directs, ses journalistes auront aidé à former l’image présidentielle d’Emmanuel Macron. Le Président élu a pris comme référence le dispositif élaboré en 1981 par Mitterrand au Panthéon et pensé pour la télévision pour ses images du Louvre. L’équipe de campagne bien qu’hyper digitale n’a pas négligé les médias traditionnels pour foncer tête baissée dans la désintermédiation et a traité les journalistes comme il se doit avec respect.
 
Que ce soit au travers du JT, du duel avec Le Pen, du décompte à 20h ou de l’investiture, la télévision a maintenu son rôle "pivotal" au sein du dispositif de communication, elle a imposé son timing et ses journalistes professionnels. Bien que menacée sur certains aspects de son business model, la télévision demeure la reine des grands évènements en direct.
 



ARCHIVE / MEDIA - AUDIOVISUAL

JOBS


INTERVIEW

Alex Thoré (Proximus) : «  Dans notre univers digital, chaque acteur peut tout aussi bien être un concurrent qu'un partenaire »

Alex Thoré (Proximus) : «  Dans notre univers digital, chaque acteur peut tout aussi bien être un concurrent qu'un partenaire »



DOSSIER  



B2B Awards 2017 : les lauréats  


La quatrième édition des B2B Awards a rendu son verdict. Les jurys Press et Communication, présidés par Alex Thoré (Proximus) ont décerné quatre prix dans la première compétition et 10 dans la...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2017 : les campagnes en or  


Pour la cinquième fois en six ans, TBWA décroche le titre d'Agence de l'année aux Mixx Awards de BAM. Elle remporte trois prix avec Telenet, qui repart avec le trophée de l'Annonceur de l'année,...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Les ambitions de Kickstarter : construire un monde plus créatif   


Présente en Belgique depuis deux ans, la plateforme de crowdfunding américaine a réuni depuis sa création en 2009 près de 13 millions de personnes qui sont engagées à hauteur de 3,2 milliards de...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier