FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Diversité, par Bart Cattaert (MM)

Samedi 13 Mai 2017


Diversité, par Bart Cattaert (MM)
La scène artistique new-yorkaise a été dernièrement le théâtre d’une controverse suscitée par l’exposition au Whitney Museum du tableau abstrait "Open Casket" d’une certaine Dana Schutz. L’artiste blanche s’est inspirée de l’histoire d’Emmett Till, un garçon noir de 14 ans qui a été lynché par deux hommes dans le Mississippi en 1955 pour avoir prétendument flirté avec une jeune fille blanche. La mère d’Emmett décida que les funérailles de son fils unique auraient lieu avec le cercueil ouvert, bien que son visage ait été rendu méconnaissable par les mauvais traitements subis. Le monde entier devait voir en face les conséquences horribles du racisme. Jet, une revue afro-américaine, a publié la photo et les médias grand public ont suivi son exemple. A l’instar du refus de Rosa Parks de céder sa place dans l’autobus, le meurtre d’Emmett a servi de catalyseur au mouvement des droits civiques et, plus tard, à celui de Black Lives Matter.

La controverse suscitée en 2017 par l’exposition du tableau de Schutz au Whitney Museum porte sur le droit pour un artiste blanc d’exploiter dans son œuvre la souffrance encore vive de la communauté noire, qui plus est dans un contexte de divertissement. Un collectif composé essentiellement d’artistes noirs a appelé dans une lettre ouverte à la destruction de l’œuvre et a accusé son auteur d’appropriation culturelle, c’est-à-dire l’emprunt d’éléments d’une culture déterminée par une autre culture.

Le documentaire "I Am Not Your Negro", à l’affiche actuellement dans les cinémas, démontre que l’égalité des races n’est pas encore un droit acquis aux États-Unis, loin de là. C’est dans cette perspective qu’il convient de situer ce débat sensible. Les susceptibilités semblent toutefois faire oublier que le métissage des cultures a toujours joué un rôle crucial dans le développement de l’art, de la mode, de la gastronomie et de la culture. Si l’on devait accepter les griefs des protestataires, il faudrait aussi interdire la diffusion d’excellents films comme "Far From Heaven" et "Loving" sur l’inégalité entre les races aux États-Unis, sous prétexte que leurs réalisateurs sont des Blancs…

Bon nombre d’observateurs estiment que la notion d'"appropriation culturelle" va envahir les pages d’opinion et le débat public dans les prochains mois. Ce qui nous placerait dans une situation paradoxale, avec d’une part l’encensement tous azimuts dans les médias de la diversité - qui devrait depuis longtemps être la chose la plus naturelle du monde - et, d’autre part, une série des forces contraires s’employant à en entraver le plein déploiement.
 



ARCHIVE / MEDIA - STRATEGY

JOBS


INTERVIEW

Nigel Hollis : leadership, pertinence et innovation

Nigel Hollis : leadership, pertinence et innovation



DOSSIER  



AMMA 2017 : les cases en or  


Le palmarès des AMMA 2017, organisés par le GRP et soutenus par l’UMA, est dominé par Space et les équipes de François Chaudoir (photo), qui remportent le titre d’Agence média de l’année 2016...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


BOA 2017 : les Cases en Or et les Specials  


Les Best of Activation Awards de l’ACC, dont les jurys annonceurs et créatifs étaient respectivement présidés par Nele Baeyens (Head of Marcomms TV, Medialaan) et Sébastien De Valck (Creative...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Jyske Bank TV ou le mariage insolite entre une banque et un média  


En 2008, une banque danoise décidait de lancer sa propre chaîne de télévision pour produire au quotidien des informations écofi. Aujourd’hui, Jyske Bank TV est devenue un cas d’école. 

Avant...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier