FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Emmanuel Denis (IPM) : « Nous sommes devenus une des premières régies Internet sur le marché francophone »

Jeudi 22 Décembre 2016


Emmanuel Denis (IPM) : « Nous sommes devenus une des premières régies Internet sur le marché francophone »
Dans la foulée de l’annonce du transfert de la commercialisation display des sites web de la RTBF de Pebble Media à IPM Advertising, nous avons rencontré le patron de la régie du groupe IPM pour tirer un bilan de l’année 2016 et évoquer les perspectives 2017.
 
Vous venez de remporter le display des sites RTBF. Qu’est-ce que cela change pour vous ?
 
Emmanuel Denis : C’est un très beau succès. La combinaison des sites d’IPM avec ceux de la RTBF nous place en top position sur le marché. Ce sont tous des sites premium, très complémentaires. Prenez le segment sportif : le couplage rtbf.be et dh.be est de loin l’offre leader. Sur quasi tous les segments, nous proposons des solutions puissantes et sélectives, notamment les couplages news, upscale, féminins, lifestyle… En deux ans, nous sommes devenus une des premières régies Internet sur le marché francophone. Ce positionnement correspond à l’ambition numérique de notre groupe.
 
Quels sont les produits et/ou formats les plus porteurs en ce moment ?
 
Le display reste de très loin le format le plus utilisé sur nos sites, mais nous sommes aussi très actifs sur le native, les vidéos et les "intentionnistes". IPM Advertising est engagée avec ses éditeurs dans un travail continu d’amélioration de la qualité de ses annonces (viewability, absence de robots, audience localisée…), ainsi que dans l’innovation des formats, le targeting et le retargeting. Notre priorité est de délivrer du rendement. Nous suivons les mesures de performance, nous optimisons les affichages en fonction des audiences ciblées et des emplacements ; la data est une priorité : avec notre DMP Cxence nous pouvons générer des segments sur mesure. L’inventaire vidéos vues est en croissance exponentielle, nous avons confié sa commercialisation à RMB. C’est donc un partenariat croisé : ils vendent DH Radio et nos vidéos, nous nous chargeons du display de leurs sites.
 
Paris Match va lancer un site en 2017. Pourquoi ce choix maintenant ?
 
C’est vrai qu’il était temps ! C’est la volonté conjointe du groupe Lagardère et d’IPM de lancer un site ambitieux sur notre marché. Notre partenaire a compris que pour réussir en Belgique, il fallait un site autonome par rapport au français. Il s'agira d'un site fidèle à l’ADN de Paris Match, enraciné dans notre culture. Un site qualitatif de news-divertissement : nous traiterons les grandes infos avec un angle "à la Match", nous donnerons une belle place au glamour, aux images et aux tendances de consommation haut de gamme… Le magazine clôture une année 2016 brillante en publicité, une fois de plus en croissance. En 2017 nous pourrons proposer aux annonceurs qui aiment la marque Paris Match de se retrouver dans ce nouvel univers web.
 
Quel bilan tirez-vous de votre participation à la plateforme Buymedia ?

Buymedia est un outil génial, mais sous-utilisé par les agences médias. Je ne peux leur dire qu’une chose : utilisons cet outil qui nous facilitera à tous le travail ! C’est paradoxal, ce sont les agences médias qui ont souhaité, à raison, ce système. Les éditeurs ont investi pour répondre à cette attente… Tout est là, sauf la mobilisation. Donc mobilisons-nous pour faire fonctionner Buymedia ! Les éditeurs travaillent à une solution similaire pour le print qui devrait être fonctionnelle d’ici 2017-2018, preuve s’il en faut que le papier reste un média agile et efficace.
 
Vous avez investi le Predictive Marketing avec manouvellevoiture.be. Comment a été accueillie cette nouvelle offre ?
 
IPM a décidé de faire du marketing prédictif une de ses spécialités. Nous développons cette expertise tant au nord qu’au sud du Pays, demain nos solutions seront sans doute exploitées à l’international. Notre objectif est de créer une relation avec les personnes qui sont en phase d’achat d’un bien ou d’un service et dans ce cadre, nous les mettons en contact avec les fournisseurs susceptibles de les intéresser. Nous avons lancé manouvellevoiture.be à l'occasion du Salon et son pendant flamand sera très prochainement disponible… Nous allons vers les gens en leur demandant leurs intentions et comment nous pouvons les aider dans leur démarche d’achat. L’idée est que tant le consommateur que l’annonceur ont intérêt à être direct dans leurs discours afin de gagner du temps, et donc de l’argent. 
 
Comment terminez-vous l’année ?
 
Le premier semestre a été exceptionnellement bon, le deuxième plus difficile. L’un dans l’autre, on termine quasi au même niveau que 2015, avec une bonne croissance dans le Web et les vidéos, et une légère régression en print, hors marchés nationaux qui se portent extrêmement bien. Ce qui est très impressionnant, c’est l’évolution de l’ensemble du groupe dans la maîtrise des technologies. Nous sommes fort bien positionnés pour accompagner nos clients dans leurs stratégies de communication. C’est fascinant de travailler dans deux univers aussi différents, d’un côté le print, un peu vintage qui reste super efficace, et de l’autre l’Internet, en innovation quasi-quotidienne, qui demande de l’hyper-vigilance afin de proposer du solide. 
 



ARCHIVE / MEDIA - STRATEGY

JOBS


INTERVIEW

Mark Tungate : « Il n'existe aucun autre prix comme les Epica »

Mark Tungate : « Il n'existe aucun autre prix comme les Epica »



DOSSIER  



B2B Awards 2017 : les lauréats  


La quatrième édition des B2B Awards a rendu son verdict. Les jurys Press et Communication, présidés par Alex Thoré (Proximus) ont décerné quatre prix dans la première compétition et 10 dans la...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Mixx 2017 : les campagnes en or  


Pour la cinquième fois en six ans, TBWA décroche le titre d'Agence de l'année aux Mixx Awards de BAM. Elle remporte trois prix avec Telenet, qui repart avec le trophée de l'Annonceur de l'année,...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Les ambitions de Kickstarter : construire un monde plus créatif   


Présente en Belgique depuis deux ans, la plateforme de crowdfunding américaine a réuni depuis sa création en 2009 près de 13 millions de personnes qui sont engagées à hauteur de 3,2 milliards de...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier