FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close

Comment appréhender le sponsoring des festivals ?

Mercredi 29 Juillet 2015


Comment appréhender le sponsoring des festivals ?
A mi-parcours de la saison des festivals d'été, The House of Marketing s'est intéressé au sponsoring de ces événements qui font chaque année le plein de visiteurs en interrogeant les principaux concernés : les annonceurs. Globalement, ceux-ci estiment que ce type de sponsoring est un moyen de communication puissant (73%) mais  ils sont encore plus nombreux à éprouver des difficultés à en mesurer le ROI (80%). De sorte qu'un marketer sur deux n’investit pas dans les festivals. Plusieurs raisons motivent leur choix.
 
Karolien Vanhelden, Marketing Manager chez The House of Marketing : « Notre étude montre que la moitié des marketers ne sont pas convaincus de l’avantage compétitif qu’apporte le sponsoring de festivals. » 81% des annonceurs interrogés estiment que la multitude de groupes cibles qui fréquentent les festivals, complique la création d’une expérience individuelle unique. Là où les marketers sont convaincus de l’importance d’une telle expérience personnelle.
 
Selon l’image qu’en donnent les marketers, le festivalier type est un homme, hipster, entre 18 et 24 ans, amateur de musique et de bière, plutôt économe et éthiquement responsable, qui se rend en moyenne deux fois par an à un festival. Le festivalier type est également un être toujours connecté… D’où l’importance des médias sociaux dans le cadre d’une stratégie de sponsoring des festivals. Les marketers mettent également en avant l’importance des gadgets, échantillons et autres services gratuits (chargeurs de batterie, parapluies, etc.). Les annonceurs considèrent également que l’affichage d’un logo sur la scène et l’organisation de concours sont plus fructueux que le placement de drapeaux et de bannières.
 
Last but not least, selon cette étude de THoM qui portait sur 112 interviews, le festival le plus plébiscité par les annonceurs est Rock Werchter (38%), loin devant Tomorrowland (24%) et Pukkelpop (18%).
 
Voir également : l’infographie de THoM.



ARCHIVE / INTELLIGENCE - RESEARCH

JOBS


INTERVIEW

Karolien Vanhelden (THoM) : «  Ce n'est plus mobile first, mais machine learning first  »

Karolien Vanhelden (THoM) : «  Ce n'est plus mobile first, mais machine learning first  »



DOSSIER  



Comment Sodastream veut imposer sa vision  


Sodastream est l’un des 32 lauréats de l’édition 2017 de l’organisation Elu Produit de l’Année qui couronne les innovations les plus prisées des Belges en se basant sur une enquête menée par GfK....


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Les chatbots répondent à l'appel du marketing  


Après être restés dans l’ombre pendant des années, les chatbots (ou agents conversationnels) suscitent aujourd’hui un vif intérêt chez de nombreux marketers. Mais s’agit-il d’un simple outil...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Creative Belgium Awards 2017 : le Grand Prix et les 10 campagnes en or   


A l'instar de l'édition 2016, une seule campagne a été couronnée d'un Grand Prix cette année aux Creative Belgium Awards : "Nello & Patrasche", signée Friendship pour Stad Antwerp, sacrée en...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier