Logo Media Marketing

Visit mm.be

NL

Creativity news

14/02/2019

Advertising

Making of : la "Toy story" de Kom op tegen Kanker

By Laure Vandeghinste (Famous Relations)

La fumée d’une cigarette contient plus de 4.000 substances chimiques qui restent suspendues dans l’air pendant parfois cinq heures. Elles se répandent dans toute la maison et s’incrustent dans les vêtements, les meubles et même les jouets. Résultat : les enfants peuvent attraper des maladies respiratoires comme l’asthme, contracter une otite ou souffrir de problèmes cutanés. Par conséquent, le seul bon réflexe consiste à ne jamais fumer à l’intérieur. C’est ce qu’a voulu souligner l’association Kom op tegen Kanker avec la complicité de FamousGrey en réalisant un spot télévisé ludique selon un processus de production très particulier. 
 
Dans ce spot, on voit comment un bataillon de soldats de plomb s’empresse de traîner un papa à l’extérieur lorsqu’il allume une cigarette dans son salon. Ce faisant, ils scandent en chœur un message sans équivoque qui revient à dire en français que lorsqu’un enfant est à la maison, les parents doivent fumer « sur le gazon », c’est-à-dire dehors.
 
Pour réaliser ce spot, il n’a été fait appel à aucun moment à l’animation 3D. Les mouvements des soldats sont réels et ils tirent aussi vraiment le tapis. Cette mission délicate a été menée à bien par le duo de réalisateurs Marc et Emma de Czar Brussels.Le tandem a fait bouger manuellement une vingtaine de petits soldats, un travail de précision qui demandait une grande patience et surtout beaucoup de dextérité.  
 
Première étape : fabriquer les petits soldats. La quête pouvait commencer. Après plusieurs recherches en ligne et visites de magasins de maquettes, Marc et Emma ont finalement réussi à constituer leur armée. Comme certaines figurines avaient les plus beaux casques, tandis que d’autres avaient les plus belles formes, et qu’il n’était pas question de montrer des armes, ils ont fait fusionner trois types de soldats en un seul modèle. Le moule ainsi obtenu a été utilisé pour fabriquer les petits soldats en silicone. 
 
Deuxième étape : faire bouger les petits soldats. Pour y arriver, on a planté des baguettes dans le silicone flexible. 
 
Troisième étape : contrôler les mouvements des petits soldats. A cette fin, il faut surtout avoir une main assurée et une bonne dose de patience. Une équipe de sept personnes a travaillé toute la journée pour faire en sorte que le bataillon de 25 soldats prenne d’assaut le parquet et fasse glisser le tapis dehors. Un véritable tour de force, aussi pour le duo de réalisateurs. En effet, c’était la première fois que Marc et Emma devaient faire bouger autant de figurines à la fois.
 
Pour finir, on a apporté les retouches nécessaires. Toutes les baguettes ont été effacées pendant la postproduction. On crée ainsi l’impression que le bataillon traîne de façon entièrement autonome le fumeur en dehors de la maison. Fumeur qui d’ailleurs ne fumait pas de vraie cigarette, mais un mélange d’herbes inoffensif…
 
Le volet sonore du spot a également été très soigné. Tous les sons que l’on entend, les bruits de pas, le frottement du tapis, le fauteuil qui est traîné dehors, etc. ont été produits par le bruiteur Kwinten Van Laethem.Eli Sunderman, l’ingénieur du son maison de FamousGrey Productions, a quant à lui enregistré la chanson et réalisé le mixage final de la bande sonore. Les paroles ont également été écrites par FamousGrey.

Filter by category