FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close
ARCHIVE

Duval Guillaume ne doute pas pour Febelfin

Jeudi 21 Août 2014


Duval Guillaume ne doute pas pour Febelfin
Assets :
spot TV print
Credits :
Client : Febelfin
Contacts : Isabel Renneboog, Wien De Geyter
Agency : Duval Guillaume
Account Director : Elke Janssens
CD : Geoffrey Hantson
CD : Katrien Bottez
Creation : Jonas Caluwé
Creation : Ralf De Houwer
Film Production Company : Made In Brussels
Director : Patrick Van Houtem
Executive Producer : Filip Vangeffelen
Agency Producer : Tuyen Pham Xuan, Marc Van Buggenhout
Editor : Stijn De Coninck
Music & Sound Design : Raygun
Post-Production Company : ACE
Art Buyer : Ingrid Deuss
Photographer : Frieke Janssens
Producer : Margaux Grossen

Après deux stunts remarqués et remarquables, Duval Guillaume et Febelfin reviennent à la charge avec une nouvelle campagne de sensibilisation qui, certes, ne battra pas des records de views sur YouTube, mais qui devrait néanmoins faire à nouveau parfaitement son boulot. Aucun doute là-dessus…

« La nouvelle campagne de sensibilisation s’inscrit dans le prolongement de la campagne "Amazing Mindreader", diffusée en septembre 2012, et de la campagne "See how easily freaks can take over your life", lancée en juin 2013 », introduit Elke Janssens, Account Director & Brand Ambassador chez Duval Guillaume. « Ces deux campagnes ont été largement plébiscitées par le public, avec respectivement 11 millions et 700.000 vues sur YouTube, ainsi que dans le cadre de festivals créatifs. La première a notamment été récompensée aux Cannes Lions (Gold PR Lions, ndlr), tandis que la seconde a été élue meilleure campagne de 2013 lors des European Excellence Awards. »
 
Mieux, les deux créations ont également eu l'effet escompté auprès de la cible… Comme l'explique cette fois l'Administrateur Délégué de Febelfin, Michel Vermaeke : « Les campagnes de 2012 et 2013 sur la sécurité de la banque en ligne ont clairement démontré que la sensibilisation porte ses fruits. Depuis la fin de l'an dernier, le nombre de cas de fraude enregistre une nette baisse. Par ailleurs, pour les six premiers mois de 2014, seulement 183 cas ont été recensés. Si l’on extrapole ce chiffre à l’ensemble de l’année, cela devrait représenter une baisse de près de 80% ! Cependant, ce n’est pas une raison pour rester inactif. »
 
« Le briefing demandait à nouveau de sensibiliser les citoyens et les entreprises aux dangers du phishing (hameçonnage, ndlr)) et les encourager à demeurer vigilants », reprend Elke Janssens. Chose que, pour le coup, l’agence a décidé de faire au travers d'une campagne plus classique. Et plus précisément via un spot TV qui sera diffusée durant trois semaines au niveau national, une bannière en ligne sur les sites et médias sociaux des banques belges ainsi que sur les sites de Febelfin et Safeinternetbanking.be, une autre sur les écrans des guichets automatiques et enfin, une affiche dans les agences bancaires.
 
« Nos deux stunts ont fait leur boulot, mais leur portée était assez limitée dans le temps », justifie l’Account. Raison pour laquelle Duval Guillaume, son client et les banques ont cette fois opté pour une campagne "à la Bob", autrement dit plus "bankable" sur la longueur.
 
Côté audiovisuel, la production a été mise en boîte par le réalisateur Patrick Van Hautem (Mad in World). A l'écran : un gymnase sur le point d'effectuer une cabriole, mais qui hésite encore sur laquelle. Résultat, il se vautre lamentablement devant le jury et le public stupéfaits… Message : "En cas de doute, mieux vaut vous interrompre." Idem pour le visuel, décliné en bannière et affiche, qui met en scène une spectatrice visiblement pas très rassurée de participer à un spectacle de lancer de couteaux à l'aveugle… Le tout est posté sur mm.be.
 
« Febelfin entend plaider pour une coopération sans faille, dans le domaine de la cybersécurité et de la vie privée, avec le monde politique et les partenaires des autres secteurs économiques », conclut Michel Vermaeke. « Elle souhaite apporter une contribution constructive à toutes les initiatives et mesures politiques prises à ce niveau. » Reste à espérer que cela suffira aussi à faire douter les hackers et autres cyber-pirates…

JOBS


INTERVIEW

Young Film Competition : What would you give up ?

Young Film Competition : What would you give up ?



DOSSIER  



Comment Sodastream veut imposer sa vision  


Sodastream est l’un des 32 lauréats de l’édition 2017 de l’organisation Elu Produit de l’Année qui couronne les innovations les plus prisées des Belges en se basant sur une enquête menée par GfK....


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Les chatbots répondent à l'appel du marketing  


Après être restés dans l’ombre pendant des années, les chatbots (ou agents conversationnels) suscitent aujourd’hui un vif intérêt chez de nombreux marketers. Mais s’agit-il d’un simple outil...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Creative Belgium Awards 2017 : le Grand Prix et les 10 campagnes en or   


A l'instar de l'édition 2016, une seule campagne a été couronnée d'un Grand Prix cette année aux Creative Belgium Awards : "Nello & Patrasche", signée Friendship pour Stad Antwerp, sacrée en...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier