FERMER


Vous êtes à la recherche de quelque chose ?

Rechercher

Déjà un compte MM ?

Se connecter Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?



Envoyer votre mot de passe
FR NL

Vous êtes à la recherche de quelque chose ?


RECHERCHE AVANCÉE >

Pas encore membre MM ?

mm.be est un site freemium. Pour accéder aux contenus payants, vous devez créer votre compte et vous abonner à nos produits.
Créer un compte

Déjà un compte MM ?

Mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Envoyer votre mot de passe
close
ARCHIVE

Sotchi, here we come !

Jeudi 21 Novembre 2013


Sotchi, here we come !
Assets :
film print
Credits :
Client : BOIC
Contacts : Piet Moens, Philippe Vander Putten, Luc Rampaer, Julie De Ruyver
Agency : BBDO Belgium
Managing Partner Client Service : Isabel Peeters
Account : Inge Wertelaers
CD : Sebastien De Valck
CD : Arnaud Pitz
Creation : Frédéric Zouag
Creation : Nicolas Gaspart
TV Producer : Leen Van den Brande
Film Production Company : Caviar
Director : Arnaud Uyttenhove
Photographer : Frank Uyttenhove
Retouche : Flint-Fuyt
DOP : Dimitri Karakatsanis
Sound : Sonicville
Music : Fondation Jacques Brel

BBDO a signé la campagne destinée à soutenir les athlètes belges qui défendront nos couleurs aux prochains Jeux Olympiques d'hiver, à Sotchi, en Russie. L'occasion de décerner une première médaille d'or à tous les champions de la pub derrière cette com'…



Autant le dire tout de suite, à nos yeux, la nouvelle campagne de BBDO pour le Comité Olympique et Interfédéral Belge (COIB) et ses sponsors, et plus spécifiquement le spot TV diffusé depuis ce 23 novembre (encore merci au passage pour la primeur), à l'approche des JO d'hiver, est du niveau du cultissime spot "Sidney, here come !", imaginé en son temps par Duval Guillaume. Dans les deux cas, impossible de ne pas avoir la chair de poule devant ces images somptueuses et à l'écoute de ces bandes son magistrales…

Mais commençons par le début. Le COIB a approché BBDO pour développer une communication autour des prochaines Olympiades d'hiver en Russie. Objectif, outre de donner un minimum de visibilité aux sponsors : encourager nos athlètes et la délégation belge à tout donner, que ce soit aujourd'hui à l'entraînement mais aussi en février prochain sur les pistes enneigées et glacées russes.
« Jusqu'à ce jour, les Jeux Olympiques d’hiver n’ont jamais été un événement incontournable dans notre pays », développe Luc Rampaer, Communication Manager au COIB. « Notre relief se prête mieux à la pratique du vélo qu'à la descente de nos quelques collines en snowboard… Pourtant cette année, nous avons la chance d’avoir des athlètes qui ont le talent et la détermination nécessaires pour décrocher une médaille. »

A commencer par Bart Swings, en Speed skating, et surtout par Seppe Smits, notre chance de médaille la plus sérieuse, en snowboard. C'est d'ailleurs lui, et sa bande de copains, qui est mis en scène de le spot TV… Isabel Peeters, Managing Director Client Service chez BBDO : « Pour la première fois dans l'histoire des JO d'hiver, les chaînes publiques détentrices des droits diffuseront tous les jours des nombreuses heures de direct ou non de Sotchi. Pour annoncer cet événement, la RTBF et la VRT ont offert chacune 20" d'antenne au COIB, non seulement pour soutenir nos athlètes mais aussi pour annoncer la diffusion des JO d'hiver sur leurs antennes. Problème : nous avions un 55" en magasin et, évidemment, nous ne voulions pas trop le dénaturer… Dans un premier temps, nous avons donc essayé de convaincre la RTBF et la VRT de nous accorder 30" mais elles ont toujours refusé. Du moins jusqu'à ce qu'elles voient enfin notre bébé… »

A l'écran : une bande de snowboarders, emmenée par Seppe Smits, qui descend les terrils de la région de Genk. Le tout au rythme de ce qui est probablement le plus bel hommage jamais fait au royaume, "Le plat pays", interprété par l'immense Jacques Brel… Excusez du peu. « Au début, la fondation Jacques Brel était très réticente », poursuit Isabel Peeters. « Elle est sans cesse approchée par des agences et des annonceurs qui veulent utiliser l'œuvre à leur profit. La réponse est toujours non mais, à nouveau, quand nous leur avons expliqué notre concept, ils sont revenus sur leurs positions et ont rapidement accepté. Je crois qu'ils étaient fiers que Jacques Brel puisse ainsi représenter la Belgique dans le cadre d'une manifestation aussi importante que les Jeux Olympiques. »
Pour la petite histoire et histoire de mettre à l'honneur tous ceux qui ont contribué à cette réussite, notons encore que le film a été réalisé par Arnaud Uyttenhove, de l'écurie Caviar, soit le fils de Frank Uytthenove, le célèbre photographe de pub à qui l'on doit notamment tous les visuels des campagnes développées pour les JO ces dernières années. En ce compris évidemment celui imaginé pour cette édition 2014.

Concluons néanmoins et malheureusement par un petit bémol. Pour le spot TV diffusé au nord du pays, la VRT a jugé plus prudent d'utiliser la version Nl de la chanson de Brel… Ce qui, quand on connaît le peu de talent du Grand Jacques pour la langue de Vondel, est très dommage, voire dommageable, et surtout très loin de l'esprit des JO.


JOBS


INTERVIEW

Anne-Sophie Vilain : Comment l'UBA Academy soutient le succès des décideurs locaux

Anne-Sophie Vilain : Comment l'UBA Academy soutient le succès des décideurs locaux



DOSSIER  



Netvertising : Prière de ne pas déranger !  


On savait déjà que la publicité dérange les internautes, mais pas dans les proportions révélées dans une étude récemment menée par l'agence média Space. Et certains formats considérés comme très...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


Plus d'écrans, plus d'opportunités ?  


Le nombre d’écrans dont nous disposons pour consommer du média a augmenté de manière exponentielle. A la lumière des enseignements du récent Media Vision Day du GRP, dédié à cette thématique, nous...


en savoir plus
Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier


High (Ad) Tech  


Retour sur le dernier Festival de Cannes, qui s’est achevée sur un constat : le rôle prépondérant joué par les entreprises technologiques. En témoigne le succès croissant des Innovation Lions.

en savoir plus

Member only
Connectez-vous pour accéder à ce dossier